Le « roman oral collectif » dans un lycée à Budapest : Proposition créative en didactique des langues.

par Pascal Biras

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Gisèle Pierra.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec DIPRALANG : Laboratoire de linguistique diachronique de sociolinguistique et de didactique des langues (laboratoire) depuis le 22-10-2014 .


  • Résumé

    Dans le cadre d'une recherche en didactique des langues, la thèse se propose d'explorer les fondements et les ramifications théoriques d'une pratique de classe élaborée dans le lycée AKG de Budapest en Hongrie : le roman oral collectif. Genre hybride entre l'atelier d'écriture, la simulation globale et la pratique du jeu de rôle théâtral en classe de FLE, le roman oral collectif évolue chaque année depuis sa création en septembre 2012. Il s'agit d'analyser sa pertinence pédagogique dans une perspective actionnelle, en la comparant avec d'autres pratiques de classes, elles aussi inscrites dans une pédagogie de projet. On s'interrogera sur le rôle de l'enseignant dans un tel projet, et le déplacement du schéma de communication enseignant-apprenant hors des murs de la classe, puisque ce qui est dit est adressé à un lecteur, et non plus à l'enseignant. C'est pourquoi la portée littéraire des récits créés par les apprenants sera aussi questionnée dans leur esthétique. L'objet de la recherche est enfin d'évaluer les possibilités d'adaptation de la pratique du roman oral à d'autres genres littéraires fragmentés tels que le roman épistolaire, mais aussi à d'autres publics que celui sur lequel il est testé dans un cadre scolaire.

  • Titre traduit

    The "collective oral novel" in a secondary school in Budapest : A creative suggestion in foreign languages methodology.


  • Résumé

    In the framework of research on language teaching, the thesis will explore the foundations and theoretical ramifications of a certain classroom practice developed in AKG Secondary School in Budapest (Hungary): the collective oral novel. As a hybrid genre between a writing workshop, a global simulation project and a role play in French as a Foreign Language classrooms: the collective oral novel evolves every year since it was first created in September 2012. This research aims to analyze the educational relevance of this method in an action-oriented pedagogy, by comparing it with other classroom practices involving project work. I will describe the role of the teacher in such a project, since during the creation of a collective oral novel, communication moves outside the walls of the school. What is said in the classroom is addressed to a reader, not only to the teacher anymore. This is the reason why the literary dimension of the stories created by students will also be questioned. The aim of the research is eventually to explore ways to adapt the collective oral novel in other fragmented literary genres such as the epistolary novel, and to find out whether it is possible to adapt it to other kinds of learning audiences.