Les animaux face à la rage. Une histoire du côté des bêtes (France, fin XVIIIe – fin XXe s.).

par Nicolas Baron

Thèse de doctorat en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Éric Baratay.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    En adoptant "le point de vue animal" théorisé par Eric Baratay et en croisant l'histoire avec l'éthologie et les sciences vétérinaires, cette thèse vise à reconstituer le vécu des animaux face à la rage en France de la fin du XVIIIe siècle et la fin du XXe siècle. Touchés par le virus rabique dans des proportions inégales, les différentes espèces animales (loup, renard, chien, chat, animaux de ferme et de laboratoire...) manifestent des troubles spectaculaires, en particulier une agressivité anormale, et subissent des mesures très diverses décidées par les humains (mutilations, vaccination, extermination...). Face à la maladie et aux pratiques antirabiques, les animaux ne restent pas sans réagir et les multiples modalités de résistance qu'ils mettent en oeuvre témoignent d'une véritable agentivité animale.

  • Titre traduit

    Animals and rabies. An history from the animal point of view (France, end of the eighteenth century – end of the twentieth century)


  • Résumé

    By assuming « the animal point of view » developed by Eric Baratay and by crossing history with ethology and veterinary, this thesis aims at retracing the experience of the animals in front of rabies in France from the end of the eighteenth century to the end of the twentieth century. Unequally affected by the rabies virus, the different animal species (wolf, fox, dog, cat, farm animals, laboratory animals...) show impressive troubles, like abnormal aggressiveness, and undergo measures decided by the humans (mutilations, vaccination, extermination...). In front of the illness and of the humans actions, the animals react and resist, which are evidences of the animal agency.