Passion savante et engagement religieux dans la République des Lettres. Nicolas Fatio de Duillier (1664-1753)

par Noémie Recous

Projet de thèse en Histoire moderne

Sous la direction de Yves Krumenacker.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 01-09-2014 .


  • Résumé

    Les enjeux de ce travail de recherche sur le personnage de Nicolas Fatio de Duillier, mathématicien genevois de l’époque de la « révolution scientifique » sont multiples. Du point de vue de l’histoire des sciences, il s’agit de questionner son intégration aux réseaux savants de l’époque, la formation de l’identité de savants au sein des académies des sciences et dans la République des Lettres. Il s’agit également de réintégrer certaines sciences aujourd’hui exclues du champ scientifique comme l’alchimie dans le champ des pratiques savantes du début du XVIIIe siècle. Mais Nicolas Fatio de Duillier permet également de questionner les liens entre science et religion au moment de la dite « révolution scientifique ». Son adhésion au groupe inspiré des French Prophets, si elle a créé un scandale au début du XVIIIe siècle, ne l’a pas coupé des réseaux savants ; elle a même pu marquer un moment de sursaut personnel et une nouvelle dynamique dans sa pratique des activités savantes. Travailler sur une correspondance et sur des archives du for privé offre en outre la possibilité de questionner des champs comme l’histoire de la famille, l’histoire de l’individu, l’histoire du genre. Enfin, d’un point de vue plus historiographique, il s’agit de s’interroger sur les possibilités qu’offre aujourd’hui la biographie dans le champ de la recherche en histoire, mais aussi sur les enjeux que représente la focalisation sur un individu en particulier.

  • Titre traduit

    Scientific passion and religious commitment in the Republic of Letters. Nicolas Fatio of Duillier (1664-1753)


  • Résumé

    This research work on Nicolas Fatio de Duillier, a Genevan mathematician of the time of the « scientific revolution » has many aspects. In the field of the history of sciences it allows us to question the scientific networks of the time and Fatio’s integration to them, but also the forming of a scientific identity inside the academies and in the Republic of Letters. Furthermore, through Fatio, I will work on the reintegration of activities such as alchemy in the field of the history of sciences, because they were at the time not clearly separated from the more academic sciences. But Nicolas Fatio de Duillier also allows questioning the links between science and religion at the time of the so called scientific revolution. His commitment to the group of the inspired French Prophets has created a scandal at the beginning of the 18th century, but it has also been a personal event which has brought a new energy to his scientific activitie. Working on a correspondence and on personal archives gives the opportunity to analyse fields such as history of the family, history of the individual, gender history. Finally, from a more historiographic perspective, my work will be questioning the biography as a way to write history nowadays.