Le concept de surdétermination chez Freud et ses conséquences dans l'épistémologie de la psychanalyse et de la psychopatologie.

par Loic Bach

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-jacques Rassial.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Cognition, langage, éducation (356) .


  • Résumé

    Afin d’aborder la question de l’originalité de la psychanalyse par rapport aux autres approches du psychisme humain, nous avons choisi de nous concentrer sur le concept freudien de la surdétermination. La psychanalyse occupe une place singulière dans le champ intellectuel et dans son rapport à la question du soin. Elle se tient également dans une posture médiane entre science et philosophie. Mais elle semble aussi provoquer une forme de résistance, parfois étonnamment tenace et viscérale, qui témoigne de sa spécificité. Afin d’étudier cette question, nous opérerons un travail à la fois historique et épistémologique, centré sur la notion de surdétermination. Nous reprenons en détail l’émergence de ce concept dans l’œuvre de S. Freud et son influence sur le détachement de ce dernier des principes de la médecine. Ensuite, afin d’approfondir notre connaissance de la surdétermination, nous proposons un détour par les travaux de B. Spinoza, L. Althusser et G. Bachelard, notamment pour mieux cerner l’importance dans une démarche scientifique de la notion de causalité. Nous interrogeons finalement J. Lacan pour comprendre le rôle que la surdétermination a joué dans l’épistémologie de la psychanalyse et dans son rapport à la psychopathologie, en y introduisant une part irréductible d’indétermination et un abord particulier des notions de vérité et de certitude. Nous revenons également sur l’importance de cette notion dans la multiplicité des théories et des pratiques psychanalytiques, mais aussi dans leurs relations aux autres domaines scientifiques.

  • Titre traduit

    The principle of over-determination in Freud’s théorie and it consequencies in the epistémologie of psychoanalysis and psychopathology


  • Résumé

    To address the matter of the singularity of psychoanalysis compared to other approaches on human psyche, we have chosen to focus on the Freudian concept of overdetermination. Psychoanalysis has a singular place within the intellectual domain and its relationship to the matter of care. As well, psychoanalysis is being held half-way between science and philosophy. But it also seems to lead to a certain form of resistance, sometimes quite persistent and visceral which shows of its specificity. In order to study this matter we will work on a both historical and epistemological level, focusing on the notion of Overdetermination. We will see in-depth the birth of the concept in S.Freud’s work and the influence of overdetermination on Freud’s emancipation from medicine principles. We will then turn to B. Spinoza, L. Althusser and G. Bachelard, in particular to better illustrate the significance of the notion of causality in the scientific process. Lastly the work of Lacan will provide some understanding of the importance overdetermination has had in the epistemology of psychoanalysis as well as its relationship to psychopathology by introducing an irreducible degree of indetermination and a specific approach to the notions of truth and certainty. We will also revisit the relevance of overdetermination within the plethora of theories and psychoanalytical practices, as well as in their relationship to other scientific fields.