Entre-deux, la liminalité de l'art contemporain chinois : une étude de la création contemporaine en Chine 1989-2016

par Berangere Amblard

Projet de thèse en Langues ; Histoire de l'art ; Art contemporain

Sous la direction de Gregory B. Lee.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Les œuvres d’art produites en Chine depuis 1989 ont été créées dans le contexte particulier de la transition du pays vers une économie de marché ; une période d’ouverture et de réformes qui a modifié sa réalité de manière significative. De nouveaux modes de consommation, des déplacements de population massifs vers des centres urbains tout juste sortis de terre et une fascination récente pour l’enrichissement personnel sont autant de mutations qui se sont révélées être des éléments moteurs de la création artistique. Au cours des vingt-cinq dernières années de nombreuses œuvres d’art issues de la création chinoise ont été influencées par les bouleversements continus d’un paysage chinois loin d’être serein ou impassible. Cette thèse est centrée sur un corpus d’une quinzaine d’artistes dont les œuvres ont en commun le fait de se situer dans une sorte d’entre-deux. Certaines d’entre-elles brouillent les limites entre réalité et mise en scène, entre réel et imaginaire, tandis que d'autres dépeignent l'idée de transition, de mutation, dans des mondes virtuels en constant mouvement. Toutes semblent décrire des espaces indéfinis et ambigus qu’il est possible de mettre en relation avec le concept de liminalité. J’émets l’hypothèse que l’état transitionnel de la Chine se reflète dans des œuvres d’art qui incarnent l’entre-deux de la liminalité. Cette recherche en décrit les différentes manifestations. Elle s’attache également à montrer que la création contemporaine en Chine est tout autant le symptôme que l’outil d’un pays qui réinvente son passé et imagine son futur.

  • Titre traduit

    In-Between, the Liminality of Contemporary Chinese Art : a study of contemporary creation in China 1989-2016


  • Résumé

    Works of art made in China since 1989 have been made in the context of the country’s transition into a market economy – a period of reform and opening to the West which has significantly modified its reality. New consumption patterns, massive population displacements to newly developed urban centers, and a recent fascination with personal economic gain, are all mutations that came to be driving forces for the artistic creation. Artists are the observers and the commentators of the continuous upheaval of a Chinese landscape that is far from being serene or impassive. For the last twenty-five years, many of the artworks made by Chinese artists have been influenced by the distinctive context in which they were created. This research focuses on a corpus of about fifteen artists whose works share the common characteristic of being situated in a sort of in-betweenness. Some blur the boundaries between reality and staging, between real and imaginary, others picture the idea of transition, of mutation in virtual worlds which are in constant movement. All artworks seem to be located in ambiguous, indefinite zones that can be linked to the concept of liminality. I argue that the country’s transitional state finds echoes in works of art that embody the in-betweenness of liminality. This study describes the different manifestations of liminality in the artworks. It also demonstrates that contemporary creation in China is both a symptom and a tool of a country that is fashioning its future.