Distributions et consommations alternatives des produits alimentaires : approche comparée Bretagne-Turquie

par Esra Ugurlu

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Leila Vignal et de Benoît Montabone.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Depuis deux décennies, l’émergence de productions localisées essentiellement biologiques a fortement modifié les chaînes de distribution des produits agro-alimentaires, faisant émerger de nouveaux circuits commerciaux. L’objectif de la thèse est de lier les productions alternatives aux nouvelles exigences de consommation et aux nouvelles façons de consommer, en utilisant les circuits de distribution et d’approvisionnement des métropoles comme support d’étude privilégié. Réseaux associatifs, vente directe à la ferme, mais aussi boutiques spécialisées et « marchés bio » dessinent ainsi des réseaux qui devront être identifiés, spécifiés et spatialisés. Il s’agira de retracer les chaînes alimentaires dans l’économie urbaine et de comprendre l’articulation entre réseaux mondialisés et réseaux localisés, en laissant une large place aux dispositifs informels (personnels, familiaux, vente directe non institutionnalisée, revente) dans la construction d’une économie territorialisée. L’hypothèse est que ces modes de distribution dessinent des nouveaux territoires alimentaires en réseau, impliquant des relations entre lieux parfois éloignés physiquement mais fortement reliés socialement. L’intérêt de la comparaison réside dans le décalage temporel entre les deux terrains d’étude : des réseaux maintenant bien établis et en expansion en Bretagne, des expérimentations timides en Turquie mais qui répondent à une demande de plus en plus exigeante. Dans les deux cas, le « produit à la ferme » de Bretagne renvoie au « fait au village » de Turquie qui s’impose de plus en plus comme une nouvelle norme de consommation. Sur le plan scientifique, la question largement abordée sur le territoire breton est totalement novatrice sur le territoire turc, permettant de développer un champ d’étude innovant et porteur internationalement étant donné l’importance du secteur agro-alimentaire en Turquie


  • Pas de résumé disponible.