Les orangers du soleil, culture et représentation de l’oranger sous le règne de Louis XIV ( 1643 -1715).

par Olivier Henri Poulet

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Annie Antoine et de Cristiana Oghina pavie.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    L’oranger est un des arbres exotiques et fragiles qui fait partie des végétaux incontournables des demeures et des parcs de l’aristocratie au XVIIe siècle. Objet de l’engouement du roi, qui collectionna des milliers d’orangers tout au long de son règne, l’oranger reste un arbre méconnu sur le plan de l’histoire du végétal. Ce projet de thèse vise à définir la place de cet arbrisseau dans la société française du XVIIe siècle, dans le domaine social, politique, économique et culturel. L’oranger reste un arbre fruitier dont les fleurs et les fruits accompagnent la vie de Cour depuis le XVIe siècle. Arbre symbole de luxe et de richesse, l’oranger n’en demeure pas moins un végétal vulnérable, nécessitant un savoir et des pratiques spécialisés. Tout un ensemble de jardiniers font pousser, taillent, soignent, transportent le précieux arbuste, inventent des procédés pour le conserver pendant l’hiver et écrivent de savants traités sur cette culture. Sous le patronage de Louis XIV, et tout au long de son règne, se mettent en place de multiples réseaux administratifs, économiques et commerciaux pour alimenter en orangers les différentes demeures royales. Nous tenterons donc de savoir si le Roi Soleil a voulu faire de son végétal favori un emblème de la monarchie absolue et pour quel contenu idéologique.


  • Pas de résumé disponible.