Caractérisation in-vitro de composés naturels d'intérêts thérapeutiques avec de nouvelles méthodes de criblage : : utilisation d'extrait d'eucalyptus en tant que potentiel antivenin : criblage de nouveaux ligands de canaux sodiques voltage dépendant et GABAAR

par Joseph Khoury

Projet de thèse en Medecine

Sous la direction de Christian Legros et de Ziad Fajloun.

Thèses en préparation à Angers en cotutelle avec l'Université libannaise de Beyrouth , dans le cadre de Biologie-Santé , en partenariat avec Mitovasc, Laboratoire (laboratoire) depuis le 09-12-2014 .


  • Résumé

    L’extrait naturel aqueux des bourgeons de la plante d’Eucalyptus a été biologiquement caractérisé afin d’évaluer son éventuel intérêt thérapeutique. Ainsi, il s’est révélé possédant un potentiel inhibiteur contre les effets enzymatiques délétères du venin du serpent de Liban, la Montivipera bornmuelleri qui est une espèce rare et aucune thérapie antivenimeuse n'existe jusqu'à présent contre sa morsure. Une propriété antiophidienne de l'extrait aqueux d'Eucalyptus a été détectée principalement contre la PLA2, la LAAO et aussi les activités protéolytiques du venin et contre l'activité AChE standard. Un criblage d’autre extraits de plantes, une banque d'alcaloïdes, a été réalisé sur les récepteurs ioniques, tels que les canaux sodiques voltage-dépendants ou les récepteurs GABAA, et ceci en utilisant de nouvelles méthodes de criblage comme « Voltage Sensor Probe (VSP) » ou en suivant la mobilisation intracellulaire des ions calcium. De nombreux alcaloïdes, par la VSP technique, se sont avérés avoir des effets modulateurs des Nav exprimés de manière endogène dans les lignées cellulaires GH3b6. Une autre méthode de criblage, en utilisant la sonde FURA 2-AM pour suivre la variation de la concentration intracellulaire de calcium, a démontré que l’activation spécifique de l'isoforme Nav1.3 est capable d’entrainer une augmentation du signal calcique intracellulaire. Enfin, un enregistrement électrophysiologique des deux fractions issues du venin de Montivipera bornmuelleri, MBF12 et MBF17, a démontré des effets potentialisateurs et inhibiteurs sur les récepteurs GABAA, respectivement.


  • Pas de résumé disponible.