Memoria e potere in Madagascar : tracce di storia nella tradizione arabico-malgascia (XV-XIX secolo)

par Silvia Neposteri

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et civilisatons

Sous la direction de Narivelo Rajaonarimanana et de Massimo Zaccaria.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité en cotutelle avec l'Università degli studi (Pavie, Italie) , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2014 .

  • Titre traduit

    Mémoire et pouvoir à Madagascar : traces d'histoire dans la tradition arabico-malgache (XVe-XIXe siècle)


  • Résumé

    Cette thèse présente des épisodes historiques concernant le groupe malgache antemoro et fait recours à une source privilégiée: les manuscrits arabico-malgaches ou sorabe du genre talily dans le but de redécouvrir la valeur anthropologique et historique d'une tradition autochtone écrite souvent restée en marge de la littérature. Après avoir précisé les coordonnées fonctionnelles à la compréhension de l'organisation sociale antemoro, de l'introduction de l'écriture à Madagascar et de l'alphabet arabico-malgache, on va présenter trois épisodes: l'installation des ancêtres antemoro en aval du fleuve Matitanana au XV siècle, à travers le manuscrit inédit HB-6 (Académie des Sciences d'Outre Mer); les campagnes du général français La Case (1659-1663) à travers les manuscrits déjà édités Gallieni et 61.60.212 du Musée de l'Homme; l'emploi de l'écriture de la part des notables antemoro, travaillant auprès de la cour merina (de 1790 - à 1828 environ), à travers les documents diplomatiques rédigés par le souverain Radama I (1810 - 1828) et ses collaborateurs. Les épisodes sont enrichis avec des documents d'archive européens, récits oraux des traditions, et comptes-rendus ethnographiques, pour mettre en relation la micro-histoire des textes sorabe et les procédés historiques généraux sur une longue période (XV-XIX siècles): cela permet de souligner la valeur historique des manuscrits et des informations uniques qu'ils contiennent. L'attention anthropologique permet, en même temps, de saisir le rôle social de l'écriture arabico-malgache: elle est utilisée par les groupes nobles antemoro comme élément de liaison entre passé, présent et futur, pour créer une mémoire fonctionnelle au maintien des dynamiques politiques et culturelles qui leur sont favorables.


  • Résumé

    The thesis presents some historical episodes concerning the Malagasy antemoro group from a privileged source: the Arabico-Malagasy manuscripts or sorabe from talily genre. The aim is to rediscover the historiographical and anthropological value of a native written tradition often confined to the margins of literature. Taking into consideration the functional details to understand antemoro social organization, and the introduction of writing in Madagascar and Arabico-Malagasy alphabet, three episodes are introduced: the settlement of antemoro ancestors on the banks of the lower Matitanana through the unpublished manuscript HB-6 ( Académie des Sciences d'Outre Mer) in the fifteenth century; the wars of the French general La Case (1659-1663) through the manuscripts published by Gallieni and 61.60.212 of the Musée de l'Homme; the use of writing by antemoro nobles in the merina court service (1790 ca.1828) through diplomatic documents written by the king Radama I (1810-1828) and his collaborators. The episodes are examined in depth thanks to the European archival records, oral traditions and ethnographic reports, to communicate the micro-history of sorabe texts with general historical processes, in the long term (XV-XIX century). This allows the highlighting of historiographical value of the manuscripts and the unique historical information contained therein. At the same time, the anthropological attention permits the pointing out of the social role of the Arabico-Malagasy writing: it has been used by antemoro noble groups as a connecting tool for past, present and future to create a memory aimed at keeping political and cultural dynamics in their favor.