L’accompagnement des personnes placées sous main de justice : Analyse des processus de désistance dans la (re)construction psycho-sociale

par Christopher Valente

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Astrid Hirschelmann et de Claire-Emmanuelle Laguerre.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    La désistance se définit comme l’abandon définitif de toute forme d’agir criminel, s’apparentant ainsi à un processus interne et dynamique vecteur de changement pour l’auteur de ces agirs. Le développement de programmes d’accompagnement des personnes placées sous main de justice (PPSMJ) vers la désistance, s’il a été l’apanage de nos voisins anglo-saxons pendant longtemps, a gagné la France ces dernières années. En effet, un intérêt scientifique et politique croissant pour le paradigme de la désistance a permis l’élaboration récente de dispositifs expérimentaux pour l’accompagnement des PPSMJ dans un processus de changement. Pour autant, il convient de se demander si l’intégration de savoirs criminologiques dans ces dispositifs, inspirés de modèles anglo-saxons, est en mesure de permettre un accompagnement efficient vers la désistance sur le terrain probatoire français. L’analyse comparative et longitudinale de trois dispositifs expérimentaux est au cœur de cette thèse : la médiation animale, le programme CAIRN et les Détenus Facilitateurs. Notre objectif est d’évaluer si ces dispositifs permettent de manière opérationnelle pour l’individu, le travail de facteurs de désistance et d’une dynamique du changement ainsi que la construction progressive d’un Moi s’inscrivant dans le désistement criminel. Au terme d’évaluations de terrain, il s’agira d’aborder, par une approche psychocriminologique, la conflictualité psychique à l’œuvre chez l’individu incarcéré ayant commis un passage à l’acte et devant s’adapter à un environnement pénitentiaire. Il s’agira également de comprendre dans cette psychodynamique comment articuler un accompagnement permettant l’appropriation d’un projet et la (ré)appropriation de soi pour préparer sa réinsertion dans la société


  • Pas de résumé disponible.