Le rôle de l’asymétrie des réseaux de production dans les fluctuations agrégées. Les conséquences pour les politiques économiques

par Homero Martinez Garibay

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Anne Epaulard.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de Ecole doctorale de Dauphine (Paris) , en partenariat avec Laboratoire d’Economie de Dauphine (Paris) (laboratoire) depuis le 20-10-2014 .


  • Résumé

    Ce travail vise a mesurer les implications économiques pour la mise en place des politiques conjoncturelles et structurelles lorsqu'il existe d'industries extraordinairement centrales au sein d'une économie. Plusieurs travaux ont récemment démontrés théoriquement que les fluctuations économiques agrégée peuvent être le résultat des chocs microéconomiques, lesquels auraient comme origine les industries les plus centrales et se propageraient à travers les réseaux de production jusqu'à atteindre le niveau de production agrégée. Ce travail développe cette ligne de recherche en se focalisant sur les implications pour la politique économique. Le travail est divisé ainsi en trois axes. Dans un premier temps, le niveau d'hétérogénéité des industries vis-à-vis de leur degré de centralité sera calculé, ceci avec le but de montrer si les réseaux de production de plusieurs économies sont aussi très hétérogènes, tel qu'il a été montré pour les Etats-Unis. La deuxième et troisième partie du travail consistera à étudier les implications pour la politique conjoncturelle et structurelle respectivement.