La mise en débat de l'alimentation carnée : contribution à une sociologie politique de la construction des problèmes publics en France

par Helen Ha

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Anne-Cécile Douillet.

Thèses en préparation à Lille , dans le cadre de École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    L’alimentation fait partie, dans un contexte d’incertitude, de ces préoccupations quant au devenir de nos sociétés. Ainsi, elle a pu faire l’objet de politiques publiques ; politiques qui n’intègrent que de manière marginale la question de la consommation carnée. Or, celle-ci fait l’objet de remises en question. C’est pourquoi, à partir des risques sanitaires et écologiques d’une alimentation principalement basée sur la consommation de produits d’origine animale révélés par certains acteurs faisant figure d’experts et eu égard aux mobilisations de divers « entrepreneurs de cause » dont font notamment partie les associations de lutte pour la défense des animaux qui semblent trouver écho dans les médias, ainsi qu’à l’émergence de politiques locales en faveur d’une alimentation dite végétarienne, notre projet de thèse souhaite interroger les processus de construction des problèmes publics en cherchant à cerner dans quelle mesure, comment et avec quels effets, l’alimentation carnée (n’)est (pas) envisagée, en France, comme un problème public et politique. C’est à partir d’une lecture à la fois diachronique et synchronique permettant de cerner les conditions de possibilité d’une politique en faveur de la réduction de la consommation de viande, et par le biais d’un travail d’analyse à différents niveaux : ceux des acteurs, des institutions, des normes et des représentations collectives que nous tâcherons de répondre à notre question de recherche. L’objectif est de rendre compte de « non-décisions, de scènes invisibles et d’acteurs cachés » (Lascoumes et Le Galès, 2012), la spécificité de notre projet de recherche tenant dans l’analyse d’une non-mise à l’agenda.


  • Pas de résumé disponible.