Urbanisme et disparités sociales à Fianarantosa. Contribution à l'étude de l'espace urbain à Madagascar

par Marie Vololona

Thèse de doctorat en Etudes africaines

Sous la direction de Narivelo Rajaonarimanana et de Henri Rasamoelina.

Thèses en préparation à Paris, INALCO en cotutelle avec l'Université de Fianarantsoa (Madagascar) , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    L’espace urbain de Fianarantsoa, sur les Hautes Terres centrales sud de Madagascar, a été modelé dans un milieu physique contrasté caractérisé, entre autres, par un relief accidenté, un climat tropical d’altitude, une hydrographie assez abondante. Les géosymboles changent suivant les périodes, mais ceux ayant une connotation de disparités sociales sont omniprésents. Pendant le « royaume de Madagascar », époque où cette ville est née (1830), ses fondateurs ont voulu créer une réplique de la ville de Tananarive. Fianarantsoa a été ainsi bâti suivant la stratification altitudinale selon la hiérarchie sociale ou les fonctions. Sous la colonisation, la Nouvelle ville, attribuée aux Européens, est caractérisée par un plan géométrique, un espace aéré, tandis que les Malgaches vivaient dans la Ville indigène. Actuellement, Fianarantsoa est devenue une ville multifonctionnelle, dans laquelle prévalent édifices religieux, rizières, cultures de bas-fond et sur tanety, et quelques quartiers à plan géométrique. Cependant, ceux qui sont désorganisés prédominent. Ce sont des géosymboles dénotant la prédominance de la religion chrétienne, des activités rurales dans la ville. Par ailleurs, les inégalités sociales y règnent.

  • Titre traduit

    Urbanism and social disparities in Fianarantsoa. Contribution to the study of urban space in Madagascar


  • Résumé

    The urban area of Fianarantsoa, on South Central Highland of Madagascar, has been shaped in a physical space that is contrasted by a ragged relief, an altitude tropical climate, a quite abundant hydrography. Geosymbols change according to period, but those having a connotation of social disparities are omnipresent. During Malagasy Kingdom, period where that city was born (1830), its founders wanted to replicate the city of Antananarivo, Fianarantsoa has been built in accordance with altitudinal stratification as per the social hierarchy or functions. During colonisation, the new city, attributed to Europeans, is characterized by a geometric plan, airy space, while Malagasy people live in indigenous city. Currently, Fianarantsoa becomes a multifunctional city in which prevail religious buildings, rice fields, shallow farming and tanety farming; some neighborhoods with geometric plan, however deorganized ones, predominate. Geosymbols indicate predominance of christian religion, rural activities in the city, in addition social differences prevail.