Un instant de beauté : Emotion esthétique et processus thérapeutique

par Eléonore Franceschini (Lafond)

Projet de thèse en Psychopatologie

Sous la direction de Patrick Martin-Mattéra.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    La pratique clinique de psychothérapie fait apparaitre des instants particuliers dans le processus thérapeutique que nous nous proposons d’étudier. Ces instants de beauté partagée dans le lien intersubjectif nous conduisent à réinterroger les liens entre diverses théories psychanalytiques dans le champ de la création et de l’esthétisme. Les théories pulsionnelles (S. Freud, J. Lacan, J. Laplanche) et les théories de la relation d’objet (M. Klein, D.W. Winnicott, D. Meltzer) se rejoignent sans se recouvrir dans le concept de sublimation et interrogent l’originaire du sujet. Nous souhaitons établir de nouveaux liens qui nous permettrons de concevoir la création pour un sujet comme un moment de bascule signifié par l’émotion esthétique. Nous interrogerons donc les rôles, les fonctions et les conditions de l’émergence de l’émotion esthétique réciproque dans le processus thérapeutique. Notre travail se propose également d’appréhender la capacité à apprécier et juger la beauté de l’environnement selon la structuration psychopathologique du sujet. Enfin, nous ouvrirons notre réflexion à la question du positionnement du clinicien et du cadre thérapeutique.


  • Pas de résumé disponible.