Les termes de parenté en chinois : de la spécificité culturelle d'un découpage du monde à la réduction d'une zone de résistance pédagogique

par Junji Gong

Projet de thèse en Sciences du langage : linguistique et didactique des langues


Sous la direction de Joël Bellassen.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Les termes de parenté en chinois constituent une zone de résistance manifeste au cours de l’apprentissage de cette langue étrangère. Leur charge culturelle et conceptuelle est en effet lourde : le système de parenté chinois, sous-tendu par un complexe découpage des membres de la famille et de leurs liens, est sensiblement distant du système français. Pourtant, dans toutes les cultures, ces termes font partie des premières strates lexicales. La terminologie de parenté en chinois présente donc une dissymétrie, entre d’une part son appartenance au niveau élémentaire de la langue, et d’autre part la difficulté que son apprentissage représente. À partir d’une enquête menée à Pékin, nous avons cherché à mieux cerner les termes de parenté effectivement connus et utilisés dans la société chinoise contemporaine, dans leur étendue et leurs usages. Une analyse de séries télévisées chinoises a confirmé ces résultats en les situant dans différentes situations. Nous avons ensuite analysé le degré d’acquisition effectif des apprenants et repéré les erreurs commises, à travers un questionnaire réalisé auprès d’étudiants et de professeurs de chinois non-natifs. L’analyse de trois manuels de chinois nous a permis d’apprécier la manière dont l’enseignement de ces termes est actuellement traité. Nous avons in fine formulé des propositions didactiques qui mettent l’accent sur le contexte culturel et utilisent des supports divers favorisant la mise en situation.


  • Résumé

    For Chinese language-learners, grasping kinship terms tends to be a huge barrier for them to learning. These terms are heavily loaded culturally and conceptually. Distinctly different from French kinship terminology system, the Chinese one indicates a complex division of family members and their links in China. However, these terms are among the basic words in all cultures. Therefore, an asymmetry exists between their belonging to the elementary level of the language learning and the obstacles in learning these terms. From a survey conducted in Beijing, we have clarified the extent and practice of these terms which are actually known and used in contemporary Chinese society. An analysis of Chinese TV series has confirmed these results by using the terms in different situations. We then have showed how these terms have mastered and identified errors made by the learners through a questionnaire among French-speaking students and non-native teachers teaching Chinese. The analysis of three Chinese textbooks have allowed us to assess their ways of treating kinship terms. We finally have presented didactic proposals that focus on the cultural context and used various pedagogical methods to teach these terms in different situations.