Les Origines littéraires de l'homonormativité

par Florent Wurth

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Pierre Zoberman.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) depuis le 14-11-2014 .


  • Résumé

    À partir de l’étude de romans et d’essais occidentaux principalement publiés entre la fin du XIXe et le début du XXIe siècle, nous analysons les origines littéraires de l’homonormativité. Ce concept que l’on doit à Lisa Duggan, entend rendre compte d’un courant politique libéral et libertaire aujourd’hui en vogue dans une certaine élite homosexuelle et qui souhaite influencer politiquement la société. Presque inexistant dans les recherches académiques françaises, il n’en reste pas moins présent dans les sociétés occidentales contemporaines pour qui analyse les mutations sociales des dernières années au regard du mode de vie longtemps assigné aux hommes qui aiment les hommes. Le présent travail se propose de démontrer que l’homonormativité ne peut être considérée comme un concept marginal mais comme une réappropriation révolutionnaire des outils de l’ordre hétéronormatif par les homosexuels, « victimes privilégiées » du patriarcat. Ce propos entend surtout démontrer, par un dialogue constant entre la littérature et la sociologie, que ces stratégies d’inversion de la domination sont déjà présentes dans la littérature homosexuelle de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Cette compréhension nouvelle de l’homosexualité ambitionne d’aboutir à une relecture et une remise en perspective d’œuvres littéraires majeures tout en appréhendant les changements sociaux des dernières décennies à l’aune du désir homoérotique.

  • Titre traduit

    The Literary Origins of Homonormativity


  • Résumé

    Based on the study of Western novels and essays published mainly between the end of the 19th and the beginning of the 21th century, we analyzed the literary origins of homonormativity. This concept that we owe to Lisa Duggan, is intended to reflect a liberal and libertarian political strain in vogue today in a certain homosexual elite, which wishes to influence society politically. Almost nonexistent in French academic research, it avails, nonetheless, in contemporary Western societies for those who analyze the social changes that have taken place in recent years with regard to the lifestyle long assigned to men who love men. This dissertation aims to demonstrate that homonormativity cannot be considered as a marginal concept but as a revolutionary reappropriation of the tools of the heteronormative order by the homosexuals, the “privileged victims” of patriarchy. The main purpose of this study is to demonstrate, through a constant dialogue between literature and sociology, that these strategies of reversed domination were already present in homosexual literature at the turn of the 20th century. This new understanding of homosexuality aims to read afresh major literary works in a new perspective while apprehending the social changes of the last decades in the light of homoerotic desire.