Compétences, Innovation de produit, Croissance et Emplois. Une approche à base d’agent.

par Thanh-Thuan Huynh

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bruno Deffains et de Gérard Ballot.


  • Résumé

    Le concept de compétences et leur hétérogénéité doivent être considérés comme importants en théorie économique et en empirique car les compétences sont une chance pour la croissance mais aussi un problème pour la croissance. Nous étudions le processus de construction des compétences dans deux modèles basés d'agents, mais chacun se concentre sur des caractéristiques différentes de ce processus. Dans le premier modèle, les compétences augmentent avec l'apprentissage et le transfert de compétences dans le cadre d'une alliance. Nous construisons un modèle de co-coopétition où les entreprises sont partenaires en R&D pour l'innovation de qualité mais restent concurrentes sur un marché à secteur unique. Les partenaires ne partagent pas toutes leurs compétences et se spécialisent en partie. Cela permet la persistance d'alliances et d'un réseau à long terme. Le deuxième modèle est un modèle stock-flux cohérent, avec les principaux types d'agents. Elle introduit l'innovation de secteur qui joue un rôle crucial pour la possibilité d'une croissance à long terme en surmontant la saturation de la demande. La demande des entreprises pour des compétences complexes augmente avec la qualité des produits existants et les caractéristiques des nouveaux produits. L'offre de compétences est modélisée au niveau individuel. Nous montrons l'effet de blocage de la contrainte de compétence, en particulier dans les compétences complexes, sur la croissance et l'emploi, avec de possibles dépressions keynésiennes de longue durée.

  • Titre traduit

    Competences, Product Innovation, Growth and Employment. An Agent-Based Approach.


  • Résumé

    The concept of competences and their heterogeneity should be considered as important in economic theory and empirics because the competences are a chance for growth but also a problem for growth. We study the competence building process in two agent-based models but each focuses on different features of this process. In the first model, competences increase with firms learning by doing and competence transfer in an alliance. We build a co-opetition model where firms are partners in R&D for quality innovation but remain competitors in a one-sector market. Partners do not share all their competences and partly specialise. This allows for the persistence of alliances and a network in the long run. The second model is stock-flow consistent, with the main types of agents. It introduces sector innovation which plays a crucial role for the possibility of long run growth in overcoming the saturation of demand. Firms demand for complex competences rises with quality of existing products and the characteristics of new products. Competences supply is modelled at the individual level. We show the binding effect of the competence constraint, especially in complex competences, on growth and employment, with possible long lasting Keynesian depressions.