Le droit des données personnelles à l'épreuve du Big Data

par Raphaël Courtinat

Projet de thèse en Droit communautaire

Sous la direction de Gilles J. Guglielmi.


  • Résumé

    Les technologies de l'information ont provoqué des mutations irréversibles dans de nombreux pans de notre société, qu'il s'agisse de notre quotidien ou du marché économique, ont ne peut échapper à la numérisation et à la multiplication des informations. Cette évolution a atteint son paroxysme avec l'avènement du 'Big Data', dont les avantages aussi bien économiques que sociaux ne doivent pas être négligés. Cependant, le 'Big Data' menace intrinsèquement les piliers fondateurs du Droit des données personnelles. En effet, il repose sur la collecte massive et l'analyse approfondie de données personnelles, dans un but de profilage. L'infatigable perfectionnement des techniques accroît d'avantage le risque d'atteinte à la vie privé et même à l'intimité des individus. L'Union Européenne a bien pris acte de ce bouleversement et cherche à apporter des solutions adéquates: plus protectrices des individus mais économiquement viables pour le marché. Il s'agira alors d'apporter un regard critique du droit existant et à venir en la matière à la lumière de l'évolution des technologies de l'information et de l'économie numérique. Des solutions seront ensuite envisagées pour pallier aux éventuelles faiblesses de ce cadre juridique en mutation. Le sujet est intéressant car il témoigne de l'un des enjeux de demain, c'est-à-dire, l'articulation entre le droit fondamental de la protection des données personnelles, garanti par l'article 8 de la Chartres des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne, et l'inexorable évolution de la technologie avec l'émergence de nouveaux modèles économiques tels que le 'Big Data'.


  • Pas de résumé disponible.