Madame Guyon : portraits de femme en sainte et en autrice (1682-1720)

par Louise Piguet

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Sophie Houdard.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Formes et idées de la Renaissance aux Lumières (2005-... ; Paris) (laboratoire) depuis le 09-10-2014 .


  • Résumé

    Ce travail de thèse est une étude de cas de Madame Guyon (1648-1717), autrice mystique qui, après la mort de son mari, laisse derrière elle ses deux fils en 1681 pour s’engager dans la fondation d’un couvent de « Nouvelles Catholiques » dans le duché de Savoie. En 1682, elle quitte le couvent et commence une « vie apostolique » indépendante qui se caractérise notamment par l’intense écriture et publication de livres manuscrits et imprimés, état gyrovague pour ainsi dire qui lui vaudra d’être arrêtée une première fois en 1688. Plutôt que de regarder ces écrits du point de vue d’une histoire des idées et des doctrines (approche dominante dans les études guyoniennes), nous souhaitons regarder ces écrits comme autant d’actions qui prennent place dans ce que la sociologie interactionniste appelle une carrière de sainte, que Jeanne poursuit activement. En procédant ainsi, nous déplacerons l’étude du langage mystique comme langage visant l’indicible vers une étude de ce langage comme un ensemble de figures et de règles de formation discursive grâce auxquelles une femme construit une carrière de sainteté mystique et justifie un parcours déviant. Ce faisant, nous voudrions montrer comment Guyon investit des espaces et des activités peu définies pour en exploiter les marges de manœuvre : l’espace de publication « par défaut » qu’est la littérature au XVIIe siècle (Christian Jouhaud, 2000) – ; un univers dévot qui prend part à l’activité pastorale aux marges de l’institution ; la direction spirituelle, fonction qui n’est pas formalisée par les lois canoniques. Nous regarderons les multiples procédures par lesquelles lui a été octroyée une autorité avant sa répression – moment qui coïncide avec l’appropriation pénale de ses œuvres anonymes, contribuant ainsi à lui concéder un statut d’autrice.

  • Titre traduit

    Madame Guyon : portraits of a woman as a saint and author (1682-1720)


  • Résumé

    This dissertation is a case study of the French mystical writer “Madame Guyon” (1648-1717), a widow who abandoned her children in 1681 in order to participate in the founding of a convent of “Nouvelles Catholiques” in the Duchy of Savoy, and then left this convent in 1682 to start an independent “apostolic life”. This life was remarkable for the production and publication of manuscripts and printed books that led to Guyon’s first arrest and incarceration in 1688. Rather than looking at her writings from the perspective of intellectual history which has been the dominant approach thus far, one can understand them as actions seen within the context of what interactionism calls a “career” which Guyon pursued with the aim of becoming a saint. From this perspective, one can shift the study of mysticism from that of a specific register dealing with an ineffable union of the soul and God to the study of mysticism as a language, and a series of tropes which enabled Guyon to build a career while justifying her deviancy. This thesis will demonstrate how Jeanne Guyon makes use of undetermined social spaces and activities such as the social space of “literature” (Christian Jouhaud, 2000); the different networks of devout laypersons who, gravitating around the ecclesiastic institutions, take an informal part in what Michel Foucault terms “pastoral power”, and give her own writing the authority of a “spiritual direction”, an activity that is not formalized by the Canon law. The thesis will take a close look at the many procedures that granted her spiritual authority before her eventual repression, in a moment where the “penal appropriation” (Michel Foucault, 1969) of her anonymous works is synonymous with her recognition as an author.