La pensée musicale de Marcel Proust

par Joowon Kim

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Mireille Naturel.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (Paris) (laboratoire) depuis le 30-10-2014 .


  • Résumé

    La présente étude propose un parcours de l'ensemble de ce que Marcel Proust a écrit sur la musique, afin d'éclairer la place de cet art dans son œuvre et de situer sa pensée esthétique dans le contexte de l'histoire musicale. La première partie porte sur les textes écrits avant À la recherche du temps perdu. La deuxième partie est consacrée à une étude génétique sur les épisodes musicaux du roman proustien. La troisième partie offre l'analyse systématique des questions de la philosophie de la musique que l'on peut dégager de l'œuvre, ainsi que celle des stratégies d'écriture pour concrétiser les problèmes théoriques dans le roman. En s'appuyant sur ces trois axes de recherche, cette thèse vise à expliquer l'esthétique musicale proustienne comme un dialogue constant entre le romantisme, l'idéalisme wagnéro-schopenhauerien et le formalisme moderne. La dynamique de ce dialogue se définit comme l'établissement et la mise en cause d'une attitude esthétique rationaliste. La représentation de l'expérience musicale illustre cette réflexion critique sur le discours musical, tout en prouvant l'inséparabilité de l'esthétique et de la poétique dans la construction de ce roman. Enfin, l'écriture de la musique chez Proust, qui ouvre une nouvelle voie pour concevoir la réalité musicale dans le genre romanesque, aboutit à mettre fin à la pratique littéraire du XIXe siècle qui prend la musique comme modèle idéal de la littérature.

  • Titre traduit

    Musical Thought of Marcel Proust


  • Résumé

    This study offers an overview of all that Marcel Proust wrote about music, in order to shed light on the place of music in his work and to situate his aesthetic thought in the context of music history. The first part deals with the texts written before In Search of Lost Time. The second part is devoted to a genetic study on the musical episodes of the Proustian novel. The third part offers a systematic analysis of the problems of the philosophy of music that can be drawn from the work, as well as that of the writing strategies to concretize the theoretical questions in the novel. Drawing on these three lines of research, this thesis aims to explain the Proustian aesthetics of music as a constant dialogue between Romanticism, Wagnerian-Schopenhauerian idealism and modern formalism. The dynamic of this dialogue is defined as the establishment and the questioning of a rationalist aesthetic attitude. The representation of the musical experience illustrates this critical reflection on musical discourse, while proving the inseparability of aesthetics and poetics in the construction of the novel. Finally, Proust's writing of music, which opens a new way to conceive musical reality in the novelistic genre, leads to an end to the literary practice of the nineteenth century which took music as the ideal model of literature.