Un « curieux de papier » dans la Bretagne des Lumières : étude de la collection d'estampes du président Christophe-Paul de Robien (1698-1756)

par Maïder Hervieu

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Guillaume Glorieux.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues (Rennes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Figure incontournable de la vie culturelle et intellectuelle rennaise, Christophe-Paul de Robien compte au nombre des grands érudits et collectionneurs provinciaux de son temps. Amoureux des arts et des belles-lettres, passionné de science et d'antiquité, ce parlementaire breton constitua au cœur de son hôtel particulier rennais un cabinet de curiosités d'une estimable qualité. Ensemble devenu fameux auprès de ses contemporains pour ses collections d'antiquités et d'histoire naturelle, ce sont aujourd'hui les milliers de dessins et estampes rassemblés par ses soins qui en assurent la renommée. En bibliophile accompli, le président sut se rendre acquéreur d'un nombre conséquent d'ouvrages illustrés et d'estampes qu'il entreprit d'ordonner au sein de son cabinet, formant ainsi un tout cohérent agencé selon certains choix et principes qui demeurent éminemment personnels à leur collectionneur. Aujourd'hui dispersés entre le musée des Beaux-Arts et la bibliothèque municipale de la ville de Rennes, les ouvrages et feuilles volantes de la collection d'estampes du président de Robien demandent à être de nouveau réunis au sein d'un inventaire afin de mettre en lumière les pratiques et les goûts de leur possesseur. Cette collection offre l'opportunité de faire une incursion des plus passionnantes au cœur de la sociabilité curieuse d'un amateur du XVIIIe siècle, partagé entre les attraits de la capitale et son Armorique natale auquel il restait profondément attaché. Le président destinait d'ailleurs ses collections à une fonction bien plus prestigieuse et somme toute empreinte de l'esprit des Lumières : celle de devenir le matériau documentaire de base de l'Académie des Sciences, des Belles lettres et des Beaux-Arts qu'il ambitionnait de voir se créer un jour à Rennes.


  • Pas de résumé disponible.