Origine, création et transition socialiste du système artistique chinois : du premier au quatrième Wendaihui (1937 – 1980)

par Armelle Chandellier

Thèse de doctorat en Histoire, sociétés et civilisation

Sous la direction de Xiaohong Xiao Planes.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Ce présent travail de thèse propose d’explorer le système artistique chinois à travers une analyse de la dynamique complexe qui caractérise les relations entre les milieux artistiques et le Parti Communiste Chinois (PCC) de 1937 à 1980. En dégageant les trois aspects qui conditionnent cette relation : la structure organisationnelle, le cadre idéologique et les conjonctures politiques, l’objectif est de démontrer dans quelle mesure le système artistique est un haut lieu du politique. La convocation du premier Congrès National des Travailleurs Littéraires et Artistiques de Chine (Wendaihui 文代会) en juillet 1949, inaugure l’édification du système artistique chinois et incarne le point de départ d’une institutionnalisation d’un nouveau modèle de gestion des milieux artistiques fonctionnant en symbiose avec les organes du gouvernement et du PCC. Avant d’être une manifestation dédiée aux seuls milieux artistiques, le Wendaihui constitue un moment politique qui s’inscrit dans une stratégie globale de restructuration nationale dirigée par le PCC. Ainsi, grâce à une analyse des origines, de la création, de la dérive socialiste et de la restauration du Wendaihui, cette approche pluridisciplinaire permet de rompre avec l’idée que le système artistique chinois serait une organisation homogène, uniforme et intemporelle. Elle l’envisage, au contraire, comme une construction sociale historiquement située, résultant de l’interaction de multiples facteurs et prenant des formes diverses dans le temps et dans l’espace.

  • Titre traduit

    Origin, creation and socialist transition of the Chinese artistic system : from the first to the fourth Wendaihui (1937 - 1980)


  • Résumé

    This research investigates the Chinese artistic system through an analysis of the complex dynamic that characterizes the relationship between the artistic circles and the Communist Party of China (CPC) from 1937 to 1980. By identifying the three aspects that condition this relationship: the organizational structure, the ideological framework and the political conjunctures, the aim of this thesis is to demonstrate to what extent the Chinese artistic system is a high place of politics. The convocation of the first National Congress of Literary and Arts Workers of China (Wendaihui 文代会) in July 1949, inaugurates the construction of the Chinese artistic system and embodies the starting point for the institutionalization of a new model of management of artistic circles that works in symbiosis with the organs of the government and the CPC. Before being an event strictly dedicated to artistic circles only, the Wendaihui is a political moment that is part of a comprehensive national restructuring strategy led by the CPC. Thus, thanks to an analysis of the origins, the creation, the socialist drift and the restoration of the Wendaihui, this multidisciplinary approach breaks with the idea that the Chinese artistic system is a homogeneous, uniform and timeless organization. This research is considering it, on the contrary, as a historically situated social construction, resulting from the interaction of multiple factors and taking various forms in time and space.