Les stratégies de développement de villes en Tunisie : REFLET DES changements DE LA GOUVERNANCE URBAINE DEPUIS LES ANNEES 2000 ?

par Belghith Derouiche

Projet de thèse en Aménagement de l'espace, Urbanisme

Sous la direction de Taoufik Souami.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec LATTS - Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (laboratoire) et de RIT - Réseaux, institutions et territoires (VTT) (equipe de recherche) depuis le 29-11-2014 .


  • Résumé

    A partir des années 2000, un instrument inédit de planification urbaine apparaît en Tunisie. La diffusion croissante de processus de planification stratégique dans plusieurs villes tunisiennes frappe l'observateur et confirme l'émergence d'un nouvel instrument dans le système tunisien de la planification urbaine. Dans notre travail de recherche nous analysons donc la fabrique de la planification stratégique des villes en s'appuyant sur les quartes premiers cas qu'a connue la Tunisie. Notre sujet de thèse porte donc sur la fabrique de la la planification stratégique des villes et dont lequel une hiérarchie de questions en est le fil conducteur. A cette hiérarchie de questions nous proposons des réponses provisoires sous forme d'hypothèses que le travail de recherche tentera de valider ou d'invalider, totalement ou partiellement. S'inscrivant dans une démarche inductive ces hypothèses trouvent leurs origines dans les observations de terrain constitué par les quatre cas d'études. 1-Quelles places les fabriques de la planification stratégique des villes occupent-elles dans le cadre général de l'urbanisme tunisien ? Quelles relations les fabriques de la planification stratégique des villes entretiennent-elles avec le système tunisien de la planification urbaine ? Restent-elles en marges ou parviennent-elles à s'y intégrer ? Entrent-elles en conflit avec les instruments déjà existants ? Ou y sont-elles en complémentarité ? Pour répondre à ces questions nous proposons de vérifier l'hypothèse selon laquelle les fabriques de la planification stratégique des villes s'imposeraient comme l'un des principaux instruments de la planification urbaine en Tunisie. 2-Quels rôles les fabriques de la planification stratégique des villes jouent-elles dans la gouvernance urbaine en Tunisie ? Quels sont les différents rôles joués par les quatre cas étudiés ? Y'a t ils des rôles communs et des rôles propres à chaque fabrique et lesquelles ? Dans quels aspects de la gouvernance urbaine ces rôles sont-ils le plus importants (système d'institutions et d'acteurs et/ou relations du pouvoir à l'intérieur de ce système) ? Partant de ces questions nous avançant l'hypothèse qui consiste à dire que les fabriques de la planification stratégique des villes refléteraient des mutations de la gouvernance urbaine en Tunisie de l'avant à l'après « printemps arabe ». Dans cette hypothèse nous interrogeant ces mutations selon trois points de vues : 2-a- Du point de vue de la (re)distribution des rapports Etat central/collectivités territoriales : les fabriques de la planification stratégique des villes traduiraient le passage d'une planification urbaine d'avant printemps arabe dominée par l'Etat central vers une planification urbaine d'après printemps arabe qui donne un rôle principal aux collectivités territoriales. 2-b- Du point de vue du système d'action et du processus décisionnel : les fabriques de la planification stratégique des villes exprimeraient le passage d'une planification urbaine selon un mode d'action verrouillé vers une planification urbaine selon un mode d'action ouvert et participatif. 2-c- Du point de vue de l'implication des organisations internationales : les fabriques de la planification stratégique des villes révéleraient le passage d'une gouvernance urbaine étanche à l'introduction des normes issue des organisations internationale compte tenue de l'inertie des pratiques déjà en place dans le contexte d'un régime autoritaire vers une gouvernance urbaine plus favorable à intégrer ces normes compte tenue de la refonte de cette gouvernance urbaine dans le contexte de la transition démocratique. Pour vérifier ces hypothèses, notre travail a été organisé en trois blocs qui ont émergé à partir de notre travail de terrain en général et les entretiens exploratoires menés lors de la première année :  Bloc I : Le volet international Mener une analyse de la circulation des SDV d'abord à l'international et ensuite en Tunisie. Non pas se limiter à une étude des squelettes mais aller au delà pour comprendre dans quelles conditions cet outil a été mit en circulation en Tunisie et de quelle manière.  Bloc II : Les modalités d'élaborations des autres processus de planifications classiques (PIC , PAU , opération d'aménagement urbain, etc.) : Décrire les modalités d'élaborations de processus de planifications classiques. Etudier, au-delà des squelettes, les procédures, les négociations, les rôles respectifs, les circuits décisionnels, les modalités de pilotage, la mobilisation du personnel politique, les hiérarchies réelles, les rapports de forces, de domination et de dépendance.  Bloc III : La "traduction" locale des SDV à travers ce qu'elles apportent (ou pas) comme transformations à travers deux cercles : - Bloc III - Cercle 1 (focalisé sur le périmètre des SDV) : La "traduction" locale des SDV à travers ce qu'elles apportent (ou pas) comme transformations dans les modalités d'élaborations A quel point les SDV transforment (ou pas) les processus de planification (maitrise d'œuvre, maitrise d'ouvrage, financement, pilotage, etc.). - Bloc III - Cercle 2 (plus large) : La "traduction" locale des SDV à travers ce qu'elles apportent (ou pas) comme transformations dans: III. 2. a- Les représentations : A quel point les SDV transforment (ou pas) les représentations que se font les acteurs des outils de planification, du territoire, du projet de ville, etc. III. 2. b- Les squelettes organisationnels : A quel point les SDV transforment (ou pas) les squelettes, les organigrammes, l'organisation des services, etc. (exemple : recrutement de personnel avec de nouveaux profils). III. 2. c- Les pratiques : A quel point les SDV transforment (ou pas) l'utilisation de ces squelettes. L'utilisation concrète des outils, des procédures, des organisations, etc.

  • Titre traduit

    The city development strategies in Tunisia: REFLECTING THE CHANGES IN URBAN GOVERNANCE SINCE THE YEARS 2000?


  • Résumé

    From the years 2000, a new instrument of urban planning appears in Tunisia. The increasing diffusion of strategic planning processes in several Tunisian cities strikes the observer and confirms the emergence of a new instrument in the Tunisian urban planning system. In our research work, we analyze the factory of the strategic planning of cities based on the first quarter cases that Tunisia experienced. Our subject of thesis thus concerns the factory of the strategic planning of the cities and of which a hierarchy of questions is the thread. To this hierarchy of questions we propose provisional answers in the form of hypotheses that the research work will try to validate or invalidate, totally or partially. In an inductive approach, these hypotheses have their origins in the field observations made up of the four case studies. 1-What places do the factories of the strategic planning of cities occupy within the general framework of Tunisian urban planning? 2-What role do the factories of strategic urban planning play in urban governance in Tunisia? Our work was organized into three blocks that emerged from our fieldwork in general and the exploratory interviews conducted during the first year:  Block I: The International Component Conduct an analysis of the circulation of VDS first internationally and then in Tunisia. Not to limit itself to a study of the skeletons but to go beyond to understand under what conditions this tool was put into circulation in Tunisia and in what way.  Block II: The modalities for the elaboration of the other classical planning processes (PIC, PAU, urban planning operation, etc.): Describe how to develop traditional planning processes. To study, beyond the skeletons, the procedures, the negotiations, the respective roles, the decision-making circuits, the steering methods, the mobilization of the political personnel, the real hierarchies, the relations of forces, domination and dependency.  Block III: The local translation of SDVs through what they bring (or not) as transformations through two circles: - Block III - Circle 1 (focused on the perimeter of the SDV): The local "translation" of SDV through what they bring (or not) as transformations in the modalities of elaboration To what extent VDS transform (or not) the planning processes (project management, project management, financing, steering, etc.). - Block III - Circle 2 (wider): The local "translation" of SDV through what they bring (or not) as transformations in: III. 2. a- Representations: To what extent the VDS transform (or not) the representations that the actors of the tools of planning, the territory, the city project, etc., do. III. 2. b- Organizational skeletons: To what extent VDS transform (or not) skeletons, organization charts, organization of services, etc. (eg recruitment of staff with new profiles). III. 2. c- Practices: To what extent VDS transform (or not) the use of these skeletons. Practical use of tools, procedures, organizations, etc.