L'hélice du temps-désir : le sujet sexué dans le monde symbolique

par Qiang Xie

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Fabienne Brugere le blanc.

Thèses en préparation à Paris 8 , dans le cadre de 31 "Pratiques et théories du sens" , en partenariat avec Laboratoires d'études et de recherches sur les logiques contemporaines de la philosophie (equipe de recherche) depuis le 09-12-2014 .


  • Résumé

    Le sujet est introduit dans le monde symbolique par le désir. Néanmoins, la structure asymétrique du temps et celle du désir ne permettent pas le sujet à vivre de manière éternelle. Cela entraîne la contradiction intrinsèque du rapport entre le sujet et le monde symbolique. Ce dernier composé de champs de la pratique langagière est le contexte de la sexualisation du sujet. En conséquence, l’apparition du sujet en tant que phénomène symbolique est temporaire dans la mesure où le contexte de la pratique langagière change constamment. La règle du langage et la connaissance du sujet désirant se soumettent à la logique phallique. Le sujet est sexué à partir de sa première parole. La sexualisation corporelle est un effet de la normalisation du sujet parlant. La pratique langagière du sujet correspond à la chaîne signifiante. La signification de l’objet correspond à la chaîne signifiée. Le sujet et l’objet se réunissent par le désir de la connaissance. Parallèlement, le signifiant et le signifié composent le système symbolique. Ces deux paires de participants de la pratique langagière sont mises en lien à travers l’axe du désir et l’axe du temps. Le monde symbolique se construit dans l’hélice du temps-désir. Le temps et le désir se réunissent subjectivement dans le corps en fonction d’une structure asymétrique. La projection catégorielle se produit à travers la décomposition de l’inconscient et la transformation du désir. La construction topologique de l’hélice du temps-désir permet une combinaison entre la condition diachronique et le contenu synchronique. Le sujet sexué est un résultat de la fonction symbolique de l’hélice du temps-désir.

  • Titre traduit

    The time-desire helix : the sexualization of subject in the symbolic world


  • Résumé

    The appearance of the subject being a symbolic phenomenon is temporary. The subject is a guest introduced into the symbolic world by desire. The asymmetrical structure of time and desire does not allow the subject to live permanently. The intrinsic contradiction of the relationship between the subject and the symbolic world is that the subject being a guest considers himself as the master of the symbolic world. Indeed, the symbolic world is the context of the sexualization of the subject. The rule of language and the knowledge of the desiring subject submit to the phallic logic. The subject is sexualized from his first word. The sexualization of the body is an effect of the normalization of the speaking subject. The identification with the symbolic father gives a power to the phallic logic in the development of the subject. The language practice of the subject corresponds to the signifier chain. The sense of the object corresponds to the signified chain. The subject and the object are connected by the desire of knowledge. In parallel, the signifier and the signified build the symbolic system. These two pairs of participants in the language practice are linked through the axis of desire and the axis of time. The symbolic world is built in the time-desire helix. Time and desire connect in the body according to an asymmetrical structure. The categorical projection occurs through the decomposition of the unconscious and the transformation of the desire. The topological construction of the time-desire helix allows a combination of the diachronic condition and the synchronic content. The subject is a result of the symbolic function of the time-desire helix.