Études des déterminants de la coordination d’équipe au sein de la Police Nationale : rôle médiateur du système de mémoire transactive sur l’efficacité opérationnelle

par Charlène Cotard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Estelle Michinov.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Université Bretagne Loire (COMUE) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Au travers d’une démarche de recherche de terrain, cette thèse étudie l’influence des processus de coordination sur l’efficacité opérationnelle des équipes de Police en examinant les compétences collectives des équipes « expertes ». Dans la perspective des travaux issus des modèles de cognitions d'équipe, nous suggérons que les équipes de police qui opèrent dans des environnements complexes favorisent l'utilisation de stratégies de coordination implicite. Méthode : Nos deux premières études, réalisées auprès d’équipes de la Police expertes en coordination (RAID), ont permis de démontrer la manière dont les compétences non techniques (CNT) apparaissent, se développent et se maintiennent. Ensuite, dans une troisième étude, nous avons testé ces variables auprès d’une population d’élèves policiers en situation de simulation afin d’examiner la possible reproduction des effets du système de mémoire transactive sur l’efficacité opérationnelle. Résultats : Nos résultats confirment le rôle de la coordination intra-équipe sur la performance collective en intervention et sur l’engagement des équipiers en démontrant les processus de génération, de développement et de maintien des CNT au sein de l’équipe. Les résultats ont aussi révélé que la formation au sein d'équipes entraînées collectivement améliorait les compétences techniques et non techniques des policiers, ainsi que leur efficacité en intervention médiatisée par la composante coordination du système de mémoire transactive. Une taxonomie des CNT liée à la coordination et au travail en équipe, ainsi qu’une action pédagogique adaptée aux policiers novices ont été élaborées afin d’optimiser le travail en équipe des policiers. Conclusion : In fine, ce travail vise à promouvoir le développement des compétences collectives et l’optimisation de la coordination par la complémentarité des expertises, et ce, afin d’augmenter la sécurité et l’efficacité opérationnelle lors des interventions de Police.


  • Pas de résumé disponible.