Mobilité professionnelle et identité professionnelle. Le cas de la pêche maritime.

par Alain Menotti

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Gilles Lazuech et de Patrice Guillotreau.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de STT - Sociétés, Temps, Territoires (Nantes) depuis le 01-12-2014 .


  • Résumé

    Alors que la pêche maritime enregistre une forte réduction de ses effectifs (-25 % sur les dix dernières années), cette activité souffre d'une pénurie de main d'œuvre bien que le chômage dépasse 10 % et que la rémunération des pêcheurs soit supérieure de plus de 30 % à celle des salariés à terre de même qualification. En recherchant les liens entre mobilité professionnelle et identité professionnelle des pêcheurs, la question est de savoir de quelle façon et comment la mobilité professionnelle dans la pêche artisanale rend compte des évolutions économiques, professionnelles et sociologiques de ce groupe social. Afin d'analyser les liens entre mobilité professionnelle et identité professionnelle, l'étude s'organise autour de trois axes : les spécificités du cadre institutionnel de la pêche, les caractères singuliers des conditions d'exercice du métier et enfin les caractéristiques des collectifs de travail ainsi que celles des représentations sociales de cette profession. Etudier la mobilité et l'identité professionnelle dans la pêche maritime met en évidence trois tensions significatives de la construction sociale de cette activité. La première qui porte sur le degré d'ouverture et de fermeture de ce groupe social, la deuxième qui est significative des propensions à l'alignement ou à la différenciation des comportements, enfin la dernière qui distingue parmi les évolutions de la pêche maritime celles voulues et initiées par les acteurs de celles qui sont subies. Le terrain d'enquête est celui des quartiers maritimes des régions Bretagne et Pays de la Loire.


  • Pas de résumé disponible.