Les gents du voyage face à la puissances publique. Encardrement juridique, social et représentation des populations tsiganes.

par Mickael Guerin

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean-Noël Retière et de Marie Cartier.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de STT - Sociétés, Temps, Territoires (Nantes) depuis le 01-12-2014 .


  • Résumé

    Le projet de recherche s’articule autour de la structuration des mouvements associatifs et militants qui interviennent pour, au nom et auprès des "gens du voyage" sur le territoire français, depuis une dizaine d’année. C’est à dire les structures qui sont également nommées « associations tsiganes » en parallèle des associations spécialisées, structures dites « amies » qui interviennent plus généralement dans le champ des politiques sociales. La question de recherche est d'analyser la manière dont se sont constituées, organisées et ont évoluées au niveau local et national ces associations tsiganes, notamment depuis les dix dernières années dans le cadre de l’action militante et la prise de parole des gens du voyage en France : Comment ces mouvements investissent les champs associatifs, politique, médiatique et religieux afin de porter la parole des gens du voyage et devenir les interlocuteurs des pouvoirs publics et acteurs sociaux ? Quelle relation et quelle place ce mouvement occupe-t-il aujourd’hui par rapport aux acteurs sociaux institutionnalisés qui interviennent sur la question des gens du voyage ?


  • Pas de résumé disponible.