Évaluation biomécanique de l'épithélium respiratoire exposé à l'agression bactérienne : application au diagnostic des dyskinésies ciliaires acquises

par Tristan Vallier

Projet de thèse en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Daniel Isabey.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de SVS - Sciences de la Vie et de la Santé , en partenariat avec IMRB - Institut Mondor de Recherche Biomédicale (laboratoire) et de Biomécanique cellulaire et respiratoire (equipe de recherche) depuis le 01-02-2015 .


  • Résumé

    Les infections respiratoires bactériennes, via les facteurs de virulence, peuvent altérer l'intégrité de l'épithélium des voies aériennes par des remaniements du cytosquelette et des protéines de liaison des cellules ciliées et à mucus qui assurent l'épuration mucociliaire, première défense de l'appareil respiratoire. L'altération de l'épuration mucociliaire peut conduire à une dyskinésie ciliaire acquise (DCA) dont le diagnostic reste un problème majeur. L'approche bioingénierie basée sur des modèles de cellules épithéliales nasales humaines et des bancs de micromanipulations (microscope à force atomique, magnétocytométrie), l'identification des mécanismes d'action des facteurs de virulence (CyaA, etc) et le développement de nouveaux outils d'analyse ex et in vivo du battement ciliaire (vidéomicroscopie) permettront de contribuer à la caractérisation et au diagnostic des DCA dues aux agressions bactériennes.

  • Titre traduit

    Biomechanical assessment of respiratory epithelium exposed to bacterial contaminants : application for the diagnosis of acquired ciliary dyskinesia


  • Résumé

    The respiratory infections due to bacteria may alter, via virulent factors, the integrity of airway epithelium, inducing cytoskeleton remodeling and modifications of binding protein in ciliated and mucous cells. These cells are responsible for the mucociliary clearance, first line of defense of the airways. Impairment of mucociliary clearance can lead to an acquired ciliary dyskinesia (ACD), whose diagnosis remains a major issue. The bio-engineering approach is based on i) human nasal epithelial cells models, ii) micromanipulation tools (atomic force microscopy and magnetic bead twisting cytometry), iii) identification of virulent factor mechanisms (CyaA, etc), and iv) the development of new tools for ex and in vivo analysis of cilia beating (video-microscopy). This will allow to contribute to the characterization and diagnosis of ACD due to bacteria.