De la défense révolutionnaire. Une lecture transversale des années 1970 italiennes à travers le prisme du Soccorso Rosso (1969-1980)

par Guillaume Guidon

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Marie-anne Bonucci.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes en cotutelle avec l'Université de Bologne , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Laboratoire Universitaire Histoire Culture(s) Italie Europe (laboratoire) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Au cours des années 1970, l'Italie fut confrontée à une violence politique et sociale d'intensité particulière. Pendant cette période, le monde de la justice fut exposé à plus d'un titre. Non seulement magistrats et avocats furent impliqués dans les procédures judiciaires visant les protagonistes de la violence mais leur action fut également au cœur de controverses, les uns étant accusés d'être au service d'un État autoritaire ou répressif quand les autres étaient mis en cause pour d'éventuelles complicités avec les militants incriminés. L'histoire de ces années de plomb constitue un chantier encore très neuf pour les historiens, en Italie comme en France. Cette question des acteurs de la justice et plus spécifiquement encore des avocats constitue un chapitre sur lequel les historiens n'ont pratiquement pas enquêté. Pourtant, la figure de « l'avocat militant » apparaît comme particulièrement éclairante pour comprendre la nature et la signification de la crise que connut l'Italie au cours de ces années. Notre doctorat portera donc sur le rôle et les formes d'engagement politique, syndical et judiciaire des avocats qui ont accepté de défendre les militants des mouvements contestataires.

  • Titre traduit

    About revolutionary defense. A transverse reading of the Italian 1970s through the prism of "Soccorso Rosso" (1969-1980)


  • Résumé

    During the '70s, Italy was confronted by a particulary intense violent politics. In this period, the justice system was severly exposed. Not only magistrates and lawyers were implicated in the law processes aiming violent protagonists but also their actions were deeply controversial. One part of the magistrates and the lawyers were accused of serving an autoritarian and repressive state, while the others were incriminated for having possible complicities with the militants. The history of the 'years of lead' constitute a new terrain for historians, in Italy like in France. In the question of the actors of justice, specificly the question of the lawyers constitutes a new chapter for the historians. Yet, the figure of the 'militant-lawyer' appeared as a particulary explaining to understand a nature of the crisis which shook Italy during this years. Our doctorate will focus on the differents forms and roles of political, trade-union and juridictional comitments of lawyers who accepted to defend the militants of the contestary movements.