Novum Monumentum. Étude de la nouvelle monumentalité métropolitaine.

par Alessandro Panzeri

Thèse de doctorat en Architecture

Sous la direction de Virginie Picon lefebvre et de Alberto Ferlengo.

Thèses en préparation à Paris Est en cotutelle avec l'Università IUAV di Venezia , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec IPRAUS - Institut Parisien de Recherche Architecture Urbanistique Société (laboratoire) .


  • Résumé

    De nos jours, parler de monumentalité soulève des questions pour le moins problématiques. Selon des interprétations négatives, cette notion est fruit d'une pensée rétrograde, fondée sur l'historicisme et sur une lecture de l'architecture comme une question de style. A contrario, la monumentalité représente, à l'origine, la qualité immatérielle qui permet au monument d'émerger de son contexte et d'être reconnu comme élément structurant de l'espace urbain. Cette qualité joue un rôle capital au sein de la métropole puisqu'elle s'oppose à une logique de l'architecture basée sur l'économie et qu'elle éveille la conscience collective à la fonction mémorielle du monument et à sa symbolique d'avertissement pour la société. La consultation internationale du Grand Paris (CIGP) a été une vitrine internationale considérable qui a donné aux équipes pluridisciplinaires participantes la possibilité de définir les paramètres fondateurs pour le développement de la métropole du XXIème siècle de l'après-Kyoto. À la demande des décideurs politiques, les équipes de la CIGP ont engagé un questionnement sur la manière de matérialiser les symboles fédérateurs de la société contemporaine. S'agirait-il d'un renouveau de la monumentalité ? Comment faire coexister ce questionnement face aux principes du développement durable ? Serions-nous confrontés à une nouvelle forme de monumentalité émergente ? Cette recherche a l'ambition de présenter la récursivité de l'histoire transformant la notion de monumentalité et d'apporter quelques éléments de réponse concernant la possible émergence d'une nouvelle monumentalité métropolitaine.

  • Titre traduit

    Novum Monumentum. Study of the new metropolitan monumentality.


  • Résumé

    Talking about monumentality in contemporary times has become at least a problematic issue. This notion most often refers to negative interpretations identifying it as the fruit of retrograde thinking, based on historicism and in reading architecture as a question of style. On the contrary, monumentality originally represents the immaterial quality that allows the monument to stand up from its context and to be recognized as a structuring element of the urban. Faced with the metropolis, this quality plays a capital role by opposing the logic of architecture based on economics and by awakening the collective conscience to the monument's memorial function and its symbolic warning for society. The Greater Paris International Consultation (CIGP) was a considerable international showcase that gave to its multidisciplinary teams the opportunity to define the founding parameters for the development of post-Kyoto metropolis for the 21st century. As asked by politicians, the CIGP teams started to question how to materialise the unifying symbols of contemporary society. Would it be a renewal of monumentality? How can this questioning coexist facing the principles of sustainability? Would we be faced to a new form of emergent monumentality? The aim of this research is to present the historical appeals that have transformed the notion of monumentality and to provide some answers regarding the possible emergence of a new metropolitan monumentality.