Caxton traducteur : l'humanisme vernaculaire et la presse typographique

par Delphine Mercuzot (Le Corfec)

Thèse de doctorat en Études médiévales

Sous la direction de Leo Martin Carruthers.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Mondes anciens et médiévaux (Paris) , en partenariat avec Centre d'études anglaises médiévales (Paris) (equipe de recherche) depuis le 20-11-2014 .


  • Résumé

    En 1473-1474, un marchand anglais installé à Bruges, William Caxton, imprime pour la première fois un livre en anglais : le Recuyell of the historyes of Troyes. Il s’agit d’une traduction d’un succès récent de la littérature curiale bourguignonne, le Recueil des histoires de Troyes de Raoul Lefèvre. Le texte d’origine est également imprimé avant la fin de l’année 1475 pour Caxton. Cette thèse porte sur les traductions réalisées et diffusées par William Caxton reflétant l’ensemble d’un savoir médiéval mais apparaissant comme moderne à la fin du XVe siècle. La source principale en est le premier livre imprimé en anglais qui constitue un exemple de texte ancien revenu à la mode par le biais d’une réécriture. Un premier volume est consacré au commentaire. Il s’agit, dans une première partie, de souligner les aspects originaux ou traditionnels des traductions et des éditions de Caxton. La deuxième partie porte sur l’édition pour Caxton du Recueil en français et son impact. Une troisième partie est attachée à l’analyse des procédés de traduction et l’influence du Recuyell dans l’histoire littéraire anglaise. Dans le second volume, l’édition comparée du Recuyell of the historyes of Troyes et du Recueil des histoires de Troyes imprimés pour Caxton, permet d’étudier les procédés de traduction utilisés par l’homme de lettres mais également les logiques présidant à l’impression de textes. Pour imprimer le texte français, Caxton ou ses associés ont, en effet, choisi une version différente du manuscrit ayant servi de base à sa traduction anglaise. Un dernier volume est dédié aux annexes (bibliographie, éditions d’autres traditions, glossaire, tables généalogiques, etc.).

  • Titre traduit

    Caxton as a translator : vernacular humanism and the printing press


  • Résumé

    William Caxton, an English merchant based in Bruges, translated and printed a text of Burgundian curial literature that had recently been a success which had just been a success. The Recuyell of the Historyes of Troyes became the first book printed in the English vernacular. Caxton commissioned the printing of the original French text by the end of 1475. The objective of this thesis is to study how the translation and publication of imported texts introduced cultural changes in England. As the principal source of this work, the Recuyell of the Historyes of Troyes is an example that reflects the opening of the English bookscape to a continental culture that seemed to be the embodiment of modernity in the late fifteenth century. In the first volume, a commentary focuses, in the first part, on the original or traditional aspects of Caxton’s translations and editions. The second part details the elaboration of the Recueil des Histoires de Troie and the impact of the French edition commissioned by Caxton. The third part deals with the analysis of the translation and the influence of the Recuyell in English literature. The second volume contains a comparative edition of the English Recuyell of the Historyes of Troyes and the French Recueil des Histoires de Troie printed for Caxton. This edition was designed to enable scholars to understand both the process of translation and the editorial strategies underlying the printing of texts. To print the French text, Caxton or his associates used a manuscript that differs from the copy used as a source for the English translation.