Des territoires au cœur d’un conflit d’aménagement : stuttgart 21 et la Magistrale européenne Paris-Budapest

par Anaïs Volin

Projet de thèse en Géographie, aménagement et urbanisme

Sous la direction de Lydia Coudroy de Lille.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) depuis le 25-11-2013 .


  • Résumé

    Les projets de rénovation de gares et de quartiers de gare sont nombreux dans les métropoles européennes suscitant un intérêt prolixe chez les géographes au sujet des enjeux fonciers et des recompositions des jeux d’acteurs à l’œuvre dans ces longs projets. Deux éléments forment l’originalité de notre sujet : d’une part l’étude multiscalaire d’un axe transnational européen (la Magistrale européenne Paris-Budapest) dédié à la grande vitesse dont notre terrain, Stuttgart, constituerait le pivot ; d’autre part l’appréhension de la contestation à Stuttgart 21 à travers une analyse spatio-temporelle inédite de la lutte pour, par et sur l’espace. L’ancrage territorial de notre étude repose sur la ville-capitale du Land allemand du Bade-Wurtemberg qui apparaît comme une des régions les plus compétitives de l’UE et historiquement impliquée dans ses instances. Notre travail a permis de comprendre comment le projet d’aménagement ferroviaire et urbain, Stuttgart 21, a modifié matériellement l’urbanisme du centre-ville et l’ensemble des espaces régionaux concernés par la nouvelle LGV entre Stuttgart et Ulm. En parallèle nous avons exploré, à l’aide d’entretiens semi-directifs, les changements immatériels, dans la longue mise en place du projet, des relations entre les acteurs selon les échelons représentés ainsi que l’image de la ville de Stuttgart.


  • Résumé

    Résumé à venir

  • Titre traduit

    Gebiete im Zentrum eines Raumplanungskonflikts : stuttgart 21 und die Magistrale für Europa Paris-Budapest


  • Pas de résumé disponible.