La violence dans la littérature mexicaine actuelle. Approche littéraire, lexicologique et traductologique.

par Coralie Pressacco (De la luz)

Thèse de doctorat en Langues et littératures (sections CNU 8 à 15)

Sous la direction de Silvia Pereyra-palma.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences Humaines et Sociales , en partenariat avec (CIRLEP) Centre Interdisciplinaire de Recherches sur les Langues Et la Pensée (laboratoire) .


  • Résumé

    Au vu de l'émergence au Mexique depuis la fin du XXe siècle d'une tendance littéraire appelée communément narco-littérature, nous nous proposons à travers ce parcours de mettre en lumière la diversité des outils choisis par les auteurs pour écrire la violence liée au narcotrafic. Il s'agit, dans un premier temps, d'explorer les racines historiques et sociales de ce cycle littéraire en constante effervescence et de déterminer ses caractéristiques afin de mieux comprendre son déploiement et le large succès qu'il connaît. Puis, à travers l'analyse des procédés lexicaux utilisés par les auteurs d'un corpus d'ouvrages publiés entre 2002 et 2014, nous caractérisons les différentes tendances identifiées dans l'écriture de la violence. Constatant la diffusion croissante de ces ouvrages au-delà des frontières mexicaines, l'étape finale de notre étude est consacrée à l'analyse des stratégies mises en œuvre par les traducteurs pour rendre dans une autre langue une réalité locale très particulière et bien souvent étrangère à la langue-culture du lecteur potentiel.

  • Titre traduit

    Violence in the current mexican literature. A literary, lexicological and translatological approach.


  • Résumé

    Given the emergence in Mexico since the end of the twentieth century of a literary trend commonly called narco-literature, we propose through this work to highlight the diversity of the tools chosen by the authors to write about violence related to drug trafficking. The first step is to explore the historical and social roots of this ever-growing literary cycle and to determine its characteristics in order to better understand its development and wide success. Then, through the analysis of lexical processes used by authors within a body of literature published between 2002 and 2014, we characterize the different trends identified in the writing of violence. Noting the increasing diffusion of these works beyond Mexico's borders, the final step of our study is devoted to the analysis of the strategies implemented by the translators to depict in another language a local reality that is, quite often, very particular and very foreign to the language and culture of the potential reader.