Gérer la crise sur le moyen-terme : quelles mobilisations des acteurs de la société ?

par Mohamed Ayoub Laouni

Projet de thèse en Sciences de Gestion

Sous la direction de Benoit Journe et de Stéphanie Tillement.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de EDGE - Ecole Doctorale de Sciences Economiques et Sciences de Gestion (Nantes) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Les accidents nucléaires comme celui de Fukushima rappellent la nécessité de penser à la gestion de la crise sur le moyen-terme. Sous l’hypothèse que celle-ci nécessite l’articulation de moyens institutionnels nationaux de gestion de crise ainsi que de moyens locaux, nous analyserons en détail les dispositifs pouvant supporter les échanges entre la sphère civile et la sphère institutionnelle. Pour que les citoyens soient pleinement acteurs de la crise en ajustant leur comportement selon le risque réel, il faut leur donner les moyens pour se présenter ce risque. De plus, il faut aussi gérer et anticiper le savoir « profane » qui devra s’articuler avec le savoir « expert ». L’étude commencera par l’analyse d’une commune de grande taille ne possédant pas d’INB mais concernée par le risque nucléaire, qui sera représentée par la commune urbaine de Nantes. Puis, dans une visée comparative, des régions directement concernées par les INB seront étudiées, et plus précisément les manières dont les dispositifs de la gestion de la contamination radioactive intègrent les parties prenantes et la population. La méthode sera qualitative et se déclinera en 4 phases : 1) Réalisation d’entretiens avec les acteurs concernés ; 2) Analyse des attentes des parties prenantes en termes de gestion des produits alimentaires contaminés suite à un accident nucléaire ; 3) Conception avec les acteurs locaux et institutionnels de la région Nantaise d’un dispositif sociotechnique de gestion de crise à moyen-terme ; 4) Comparaison des dispositifs sociotechniques de gestion de crise de la communauté urbaine de Nantes avec ceux d’une communauté urbaine plus directement concernée par le risque nucléaire.


  • Pas de résumé disponible.