Vivre et travailler dans les ports de Gaule Narbonnaise. Recherches sur le mobilier découvert en contexte portuaire ( Ier s. av. J.-C.-VIIe s.apr.J.-C.)

par Aline Doniga

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Philippe Jockey.

Thèses en préparation à Aix-Marseille , dans le cadre de Espaces, cultures, sociétés (355) .


  • Résumé

    Cette thèse vise à appréhender l’ensemble de la société portuaire à travers le mobilier présent, de possibles spécificités suivant les contextes portuaires de la Narbonnaise, d’en étudier la population, l’économie et l’activité plus ou moins importante. Enfin, permet-elle de différencier un site portuaire de celui d’un site urbain ou rural ? Mon travail porte sur l’abondant matériel inédit mis au jour dans cinq ports, complété par une étude instrumentum publiée. Suite à l’analyse, des tendances se dégagent. Elles déterminent une hiérarchisation économique des ports. Cette recherche permet de percevoir toutes les strates sociales, ainsi que la présence de groupes religieux ou de corporations. La confrontation avec les sites urbains et ruraux met en évidence des spécificités propres à la nature d’un site portuaire. Les résultats témoignent du rôle d’interface des ports entre sites ruraux et centres urbains, ainsi que de leur place prépondérante dans le grand commerce. Ce travail met également en avant la diversité des activités de production au sein des ports, contrairement aux autres types de contextes. Il montre également l’importance quantitative de l’instrumentum mis au jour. Enfin, cette thèse souligne un nouvel apport de l’étude instrumentum qui permet de caractériser la nature d’un site. Toutefois, l’enrichissement des données demeure nécessaire pour confirmer ces tendances. À l’issue de cette thèse, je peux affirmer que l’instrumentum constitue le témoin majeur du « vivre et travailler » dans des lieux d’intense activité tels que les ports. L’instrumentum constitue alors un atout qui ne peut être négligé dans la connaissance de la société romaine.

  • Titre traduit

    Live and work in the harbors of Narbonensis. Research on material discovered in a harbor's context (1st century BC - 7th century AD).


  • Résumé

    This thesis aims at understanding the whole society of the harbors through the discovered items, possible specificities according to the port’s contexts of the Narbonensis, to study the population, the economy and the more or less important activity. Finally, does it make it possible to differentiate a harbor from an urban or rural site? My work focuses on the abundant unpublished material uncovered in five harbors, complemented by a published instrumentum study. Following the analysis, trends emerge. They determine an economic hierarchy of harbors. This research makes it possible to perceive all the social strata, as well as the presence of religious groups or corporations. The confrontation with urban and rural sites highlights specifics characteristics to the nature of a harbor site. The results demonstrate the interface between ports and rural and urban centers, as well as their preponderance place in the trade. This work also highlights the diversity of production activities in the ports, unlike other types of contexts. It also shows the quantitative importance of the instrumentum uncovered. Finally, this thesis emphasizes a new contribution of the instrumentum study which makes it possible to characterize the nature of a site. However, data enrichment remains necessary to confirm these trends. At the end of this thesis, I can affirm that the instrumentum constitutes the major witness of "living and working" in places of intense activity such as harbors. Then, the instrumentum constitutes an asset which can not be neglected in the knowledge of the Roman’s society.