Collectifs d'agriculteurs, essor des énergies renouvelables et (re)qualification des ressources environnementales et des paysages

par Edith Chezel

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Olivier Soubeyran.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Politiques publiques, ACtions politiques, TerritoirEs (laboratoire) et de Territoires (equipe de recherche) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse propose autant d'apprendre sur la transition énergétique en cours, avec l'essor de nouvelles technologies de l'énergie, que sur le potentiel de recompositions environnementales, territoriales et paysagères dont elle peut être porteuse. Pour ce faire, il étudie une configuration précise, celle de collectifs d'agriculteurs engagées dans des projets d'énergies renouvelables (ENR) (éolien, photovoltaïque, biomasse). Ce projet propose de suivre l'expérimentation de projets ENR de collectifs agricoles en Europe, notamment en France et en Allemagne. L'ambition est de saisir comment ces collectifs jouent des articulations entre politiques agricoles, politiques de l'énergie et politique de l'environnement pour nous éclairer sur le déploiement des politiques de l'énergie, le rapport aux ressources environnementales et les dynamiques de transformation des paysages en Europe. L'intérêt de cette thèse est aussi d'apprendre sur le rôle des « institutions agricoles » (chambres d'agriculture, coopérative, syndicat…) dans l'émergence de stratégies énergétiques territorialisées. A travers leur rôle fédérateur, il s'agit d'apprendre sur la mise en place de politiques énergétiques décentralisées en France et d'en tirer les leçons quant à l'élaboration d'une gouvernance spécifique, marquée par une composante technologique forte, à la frontière du marché, des politiques publiques et des territoires.

  • Titre traduit

    agriculture, renewable energies, new qualifications for environmental resources and landscapes


  • Résumé

    This thesis project focuses on the collective making of energy landscapes to understand the energy transition taking place in Europe. it aims at following lines of innovation between technology development, local engagement of land owners (evolotuion of relations to environmental resources) and public policies.