Analyse multimodale et contrastive des interjections : le cas de « genre » en français et « as if » en anglais

par Guillaume Jaudhuin

Projet de thèse en Linguistique anglaise

Sous la direction de Aliyah Morgenstern.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Études anglophones, germanophones, et européennes (2009-.... ; Paris) , en partenariat avec Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Cette thèse étudie les interjections « genre » en français et « as if » en anglais dans une approche multimodale et contrastive. Bien que ces deux marqueurs soient particulièrement proches et fortement utilisées chez les adolescents et les jeunes adultes, ils ont, à ce jour, suscité peu de recherches en tant que phénomènes interjectifs à proprement parler et n’ont jamais été étudiés en regard l’un de l’autre. Depuis près de 250 ans, de nombreux chercheurs soulignent l’étroite relation entre les interjections et les gestes (Beauzée, 1767 ; Darwin, 1872 ; Ameka, 1992 ; Nübling, 2004 ; Stange et Nübling, 2014). Pourtant, depuis la démocratisation des technologies numériques, qui a facilité la construction, l’analyse et le partage de corpus vidéo (Mittelberg, 2007), très peu de chercheurs ont étudié les interjections en prenant en compte différentes modalités de manière à révéler leur richesse et complexité en interaction. Dans cette thèse, nous défendons l’idée que les interjections sont multimodales par nature, d’où la nécessité d’adopter une approche intégrative dans laquelle les ressources verbales, vocales, et posturo-mimo-gestuelles des locuteurs sont analysées. A partir d’un corpus oral vidéo de discussions semi-guidées et d’un système de codage multimodal qui repose sur l'utilisation de logiciels compatibles, nous avons pour but d’étudier l’ensemble des attitudes langagières utilisées par les locuteurs lors de l’utilisation de ces deux interjections en interaction. Dans une perspective plus holistique, les extraits seront également analysés de manière différenciée par rapport aux réactions des locuteurs et au positionnement de chacun, afin d’identifier l’éventuelle complexification des ressources et des procédés utilisés par les locuteurs, mais également d’établir un parallèle entre ces deux interjections. Le premier chapitre de cette thèse exposera le cadre théorique dans lequel s'insère l'étude multimodale et contrastive des interjections « genre » et « as if ». Elle sera divisée en deux sous-chapitres : le premier présentera notre ancrage théorique et le second proposera une revue de la littérature ciblée sur les deux phénomènes interjectifs étudiés. Nous retracerons et mettrons en regard leurs évolutions respectives, depuis les emplois nominaux pour « genre » et depuis les emplois conjonctifs pour « as if », jusqu’à leur forme interjective. Le deuxième chapitre présentera le corpus, les conditions liées à son recueil, les enjeux du protocole, ainsi que la méthodologie et les outils adoptés. Le troisième chapitre livrera les résultats de nos analyses.

  • Titre traduit

    A Multimodal and Contrastive Analysis of Interjections : the case of “genre” in French and “as if” in English


  • Pas de résumé disponible.