ESCLAVES D'ESCLAVES. VICARII ET VICARIAE DANS LE MONDE ROMAIN (IIIE S. AV. J.-C.-IVE S. AP. J.-C.).

par Marianne Beraud

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Nicolas Mathieu.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Laboratoire Universitaire Histoire Culture(s) Italie Europe (laboratoire) .


  • Résumé

    La figure du uicarius, esclave appartenant à un esclave en chef (ordinarius) dans le pécule duquel il se trouve, traduit une hiérarchisation à l'intérieur du microcosme de la sous-dépendance. Comme en témoignent les sources, à la fois multiples et diversifiées, le vicariat complexifie à l'évidence l'appréhension des stratifications serviles. Ce travail entreprend d'éclairer l'origine de ce statut (achat ou héritage cognatique). Ce faisant, il révèle une stratégie de parenté qui contribue à la consolidation et à la réinvention des logiques de la famille servile. Il éclaire par ailleurs l'utilité, tant domestique que professionnelle, du vicariat. Pépinière de jeunes esclaves, le vicariat est une « école servile ». En formant les vicaires à leur propre « métier d'esclave », les ordinarii, véritables magistri, leur dispensent un savoir spécialisé (peritia) de haute technicité. Véritables chevilles ouvrières de l'Empire, ils constituent dans la familia Caesaris, où ils sont massivement représentés, le socle de l'appareil d'Etat romain.

  • Titre traduit

    SLAVES OF SLAVES. VICARII AND VICARIAE IN THE ROMAN WORLD (3rd century BC - 4th AD)


  • Résumé

    The vicariat was a subownership system based on a slave (uicarius) belonging to another slave (ordinarius). The uicarii were included in the peculium of the first-degree slaves. The vicariat testified of hierarchies among slaves. This study aims to enlight origin of this status (purchase or cognatic inheritance). By doing so, it disclosed strategies in order to strengthen the slaves families. It also demonstrates vicariat's utility on the domestic level as well as professional. The vicariat was a nursury for young slaves and a “slave school”. By training uicarii for a specific work, the chief slaves were magistri who taught them specialized knowledges. In the familia Caesaris, the vicariat was a important linchpin of administration in Roman State.