International Relations and Syria's First Military Rule, 1949: Husni al-Zaim, the Hashemites, the Arab-Israeli Conflict and Western Powers

par Carl Rihan

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Pierre Filiu.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2014 .

  • Titre traduit

    Les relations internationales et le premier régime militaire syrien, 1949 : Housni al-Zaim, les Hachémites, le conflit israélo-arabe, et les puissances occidentales


  • Résumé

    Considéré comme un tournant dans l'histoire de la Syrie moderne, les raisons qui ont conduit Housni al-Zaim, Commandant des Forces Armées Syriennes en 1949, à effectuer son coup contre le président Kouatli, ce qui l’a conduit à prendre les décisions qui ont été les siennes sur le plan syrien mais surtout au niveau de la géopolitique moyen-orientale, restent ouvertes aux interprétations. L'objectif de cette thèse de doctorat est de fournir une nouvelle interprétation historique de l'interaction entre le principal protagoniste du premier coup d’Etat en Syrie, Housni al-Zaim, d'une part, et les acteurs moyen-orientaux et internationaux d'autre part, à travers l'étude de sources précédemment inexploitées et le réexamen de certaines déjà étudiées. Méthodologiquement, nous employons l'approche de Collingwood, « l’histoire étant le vécu, par l’historien, des pensées passées de son sujet d’étude », en nous penchant ainsi sur la reconstruction progressive des expériences de tous ceux qui furent impliqués dans les évènements du premier coup d’Etat de 1949, pour pouvoir nous prononcer sur la nature de la relation et de l’interaction, tout au long du régime d’al-Zaim avec les puissances étrangères, et jusqu’à quel point cette relation et interaction a-t-elle influencé le déroulement des événements. Notre étude s'appuie sur un large éventail de sources qui compose ainsi notre inventaire, et qui comprendra le plus grand nombre de mémoires et témoignages de personnalités et d'acteurs-clés rédigés en langue arabe, complétés par des rapports des services de renseignements libanais et américains, ainsi que par des documents d’archives diplomatiques françaises, britanniques et américaines.


  • Résumé

    Although considered to be a turning point in the history of modern Syria, the reasons that led Housni al-Zaim, the commander of the Syrian Armed Forces in 1949, to effectuate his coup against President Kouatli, as well as the reasons that led him to take the decisions he did in the course of his reign, decisions that both impacted Syria and Middle Eastern geopolitics, remained open to speculation. The objective of this doctoral dissertation is to provide a new historical interpretation of the interaction between Syria’s first coup d’Etat’s main protagonist – Husni al-Zaim, on one hand, and the regional and international actors on the other, an interaction that has long been a matter of discussion and speculation, through the study of previously untapped sources and the re-examination of some that have already been studied. Methodologically, we are employing Collingwood’s approach of history as the historian’s re-living of his subject’s past experience, by using a select number of sources to understand al-Zaim’s approach towards regional and international relations, in an attempt to first reconstruct the personal experiences of al-Zaim, and as much as possible, all of those of the protagonists of the events that his rule witnessed, so as to finally give our verdict on the extent to which this interaction with foreign actors influenced the turn of the events that his rule witnessed. Our study draws on a wide range of sources making up our inventory, which includes the largest number of memoirs and testimonies of key figures and actors written in Arabic, complemented with Lebanese and American intelligence reports, as well as with French, British and American diplomatic documents.