Impératifs climatiques et énergétiques, smart grids et péréquation territoriale : la construction territoriale de la transition des réseaux de distribution électrique

par François Balaye

Projet de thèse en Urbanisme - Mention aménagement

Sous la direction de Bernard Pecqueur et de Gilles Debizet.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Sciences de l'homme, du Politique et du Territoire , en partenariat avec Pacte, Laboratoire des sciences sociales (laboratoire) et de Territoires (equipe de recherche) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    Les réseaux de distribution de l'électricité subissent de profonds changements en France et plus largement en Europe : la libéralisation de la production et de la fourniture d'électricité, le développement des énergies renouvelables redéfinissant le rôle historique des réseaux (flux bidirectionnels) ainsi que les autres impératifs climato-énergétiques que sont la sobriété et l'efficacité énergétique. Le développement du numérique permet le déploiement de technologies d'intelligence de réseau multipliant les possibilités de gestion et d'échanges en temps réel (smart grids, stockage) et autorisant de nouvelles configurations de réseaux. Propriété de la commune, le réseau de distribution de l'électricité est concédé à Enedis (ex ERDF) ou, dans quelques rares cas, à une entreprise locale de distribution (ELD), selon un contrat définissant les objectifs, les moyens et la durée. Les collectivités locales sont des acteurs potentiels de la transition énergétique. Elles disposent d'une capacité de coordonner les politiques qui prédéterminent la consommation (urbanisme, voirie et réseau) ainsi qu'à mobiliser des acteurs locaux et des citoyens. Nombre d'entre elles affichent des ambitions dans le cadre d'une politique climatique que l'État les incite à définir. Cependant, leur compétence – forte quant aux réseaux de chaleur – reste limitée en matière d'électricité par comparaison avec certains homologues européens. Peut-il y avoir une politique de mobilisation des ressources locales (production) sans participation à la distribution de l'électricité ? Dans ce contexte, en quoi la construction territoriale métropolitaine de l'enjeu des réseaux de distribution de l'électricité renseigne à la fois les conditions et le contenu de la transition du régime socio-technique actuel de ces réseaux. Cette recherche propose une analyse du processus de territorialisation des réseaux de distribution électrique comme intrinsèque à la transition énergétique. Le territoire n'est pas une scène neutre où la transition se déroulerait sans accroc, il est au contraire la matrice qui permet la transition. Un des objectifs de cette recherche doctorale sera notamment de repérer les motivations et les modalités d'intervention des collectivités territoriales sur la gestion intelligente du réseau, dont l'identification de l'influence de régulations et du statut des concessions. L'analyse portera sur des territoires contrastés français avec un éclairage par un cas européen.

  • Titre traduit

    Climate and energy imperatives, equalization mechanisms and smart grids : the territorial construction of the electric power distribution transition ?


  • Résumé

    Electricity distribution networks are undergoing profound changes in France and more widely in Europe : the liberalization of the production and supply of electricity, the development of renewable energy redefining the historical role of networks (bidirectional flow) and other climate-energy imperatives of sobriety and energy efficiency. The development of digital technology enables deployment of smart grid technologies increasing the opportunities for management and real-time exchanges (smart grids and storage) and allowing new network configurations. Owned by municipalites in France, the electricity distribution network is conceded to Enedis (Ex-ERDF) or, in rare cases, a local company (ELD), under a contract defining the objectives, means and duration. Local authorities are potential stakeholders of the energy transition. They have a capacity to coordinate policies that predetermine consumption (urban planning, transport) and to mobilize local stakeholders and citizens. Many of local authorities set targets in the context of a climate policy that the State encourages them to define. However, skills – strong in the area of district heating - remains limited in electricity compared with others European countries. Can there be a local resource mobilization policy (production) without participation in the distribution of electricity? In this context, how the territorial construction of the electricity distribution networks issue finds out about the conditions and the content of the transition of the current socio-technical regime of these networks. This research analyses the process of territorialisation of electrical distribution networks as inherent to the energy transition. Territory is not a neutral place where the transition would unfold, but rather a matrix which allows the transition. The objective of this PhD research will include identifying targets and tools of local authorities for a smart management of the network including the influence of regulations and status of concessions. The analysis will focus on French territory with a perspective by a European case study.