Recherches sur les cultes domestiques dans les cités grecques à l'époque classique et hellénistique

par Marine Garcia

Projet de thèse en Sciences Archéologiques

Sous la direction de Jacques Des courtils et de Sandrine Huber.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Institut de recherche sur l'Antiquité et le Moyen Age (equipe de recherche) depuis le 16-10-2013 .


  • Résumé

    Cette étude propose un nouvel éclairage, pluridisciplinaire, sur les cultes domestiques grecs antiques en privilégiant une approche archéologique jusque-là très peu exploitée. Les fouilles archéologiques attestent, certes souvent de façon lacunaire, la présence de structures (autels fixes et portatifs, foyers et autres), de mobiliers religieux et de déchets sacrificiels (restes fauniques, carporestes et autres) dans de nombreuses maisons, autant d'indices révélateurs d'une activité religieuse en contexte domestique qui doivent désormais être pris en compte dans le discours sur le cadre cultuel privé des anciens Grecs. Le recensement et l’analyse des vestiges matériels témoignant de cultes domestiques dans les sites d'habitat d'époque classique et hellénistique en Grèce continentale, insulaire et micrasiatique permettent une mise en perspective de la piété individuelle des anciens Grecs dans le cadre de l’oikos, que l’on peut distinguer des autres cultes privés célébrés hors de l’oikos – devant la maison, aux carrefours ou dans des associations et des corporations professionnelles. Cette lecture archéologique des gestes rituels du noyau familial dans l’oikos, croisée avec les autres sources documentaires – textuelles et iconographiques –, met en lumière les spécificités des procédures rituelles au quotidien par comparaison avec celles mises en œuvre dans les cultes civiques (et inversement) ; de même entre le monde des vivants et celui des morts, en commentant – par rapport au cadre que nous aurons défini au sein de l’oikos – les pratiques rituelles mises en œuvre pour le défunt dans sa dernière demeure, toujours dans ce même cadre de la piété individuelle.

  • Titre traduit

    Research in domestic cults in Greek Classical and Hellenistic cities.


  • Résumé

    This study proposes a new multidisciplinary approach of Greek domestic cults, more precisely an archaeological approach. As a matter of fact, archaeological aspects of this topic have been neglected up until now, but excavations reveal the presence in many houses of altars (portable or not), hearths and a lot of religious artefacts and sacrificial remains (both animal and vegetable). All these elements are evidence of religious activities in the domestic area, and they must be taken into account for the current discussions. By making an inventory and by analysing these evidences in all the houses situated in the Greek continent, in Greek isles and in Asia Minor, it is possible to give a definition of ancient Greeks' individual piety inside the oikos, which is not the same as private cults celebrated outside the oikos (in front of the house, at crossroads or in professional organizations for example). The goal of our archaeological reading of ritual gestures inside the oikos, completed by textual and iconographical sources, is to specify every-day rituals, in comparison with civic cults and funerary rituals.