La dramaturgie spéculative au XIXe siècle : une création à la merci de l'autorité royale.

par Amina Kharrouby

Projet de thèse en Littérature française

Sous la direction de Olivier Bara.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 10-12-2013 .


  • Résumé

    L’axe de la censure se révèle plus pertinent quant à l’analyse de la dramaturgie de l’argent au XIXe siècle. En effet, cette perspective permet de déterminer les rapports entre la création dramaturgique et le contexte socio-politique et économique de l’époque. C’est également le moyen de mettre au jour les différentes connexions entre le dramaturge et le pouvoir. Cette thématique mène à une double interrogation : en quoi la production théâtrale centrée sur l’argent représente-t-elle un péril pour le dramaturge en l’exposant à la censure et en quoi constitue-t-elle une menace pour l’autorité régnante ? L’une des hypothèses de cette approche serait de mettre en lumière les liens intimes entre les univers de la finance et de la politique. Qu’il s’agisse des financiers ou des bourgeois, pour ne citer qu’eux, il est évident qu’ils pèsent sur l’action politique et économique de manière générale. Les pièces sur lesquelles l’accent sera mis ont un rapport immédiat avec la sphère financière. Toutes les démarches vénales (spéculation, mariage d’intérêt, escroquerie…) de ces catégories sociales aisées sont la cible d’une critique acerbe du dramaturge. Qu’elle soit implicite ou explicite, cette satire révèle les pires manigances et les finesses de l’univers de la finance à travers des portraits et des caricatures risibles. Cette nouvelle perspective esquisse un passage de l’axe « théâtre et poétique » à « théâtre et politique ». La première optique a été largement approfondie comme en témoigne un certain nombre de travaux. Quant au rapport entre finance et politique, en partant du paradigme de la censure et de ses implications sur l’univers théâtral, il a été très peu analysé. Cette optique fournira d’autres éclaircissements sur la dramaturgie de l’argent au XIXe siècle et conduira vers d’autres orientations de recherche.


  • Pas de résumé disponible.