« Mieux appréhender l'aménagement durable des territoires par les pouvoirs publics locaux : : une immersion dans la « boîte noire » de la commande publique à l’heure du développement durable. »

par Guillaume Lacroix

Projet de thèse en Etudes urbaines, aménagement et urbanisme

Sous la direction de Philippe Bonnin et de Jerome Boissonade.

Thèses en préparation à Paris 8 , dans le cadre de ED Sciences sociales , en partenariat avec Laboratoire sur l'architecture, la ville, l'urbanisme et l'environnement (laboratoire) et de SAFEGE Ingénieurs Conseils (entreprise) depuis le 17-01-2014 .


  • Résumé

    L’usage du terme « développement durable », partagé par les acteurs urbains notamment en raison de sa polysémie, entretient un flou autour des valeurs, objectifs et priorités des maîtrises d'ouvrage de projets d’aménagements ainsi qualifiés de « durables ». Cette thèse CIFRE avec SAFEGE Ingénieurs-Conseils s’intéresse à décrypter les mécanismes de diffusion et d’appropriation de cette notion par les acteurs chargés de formuler la commande publique d’ingénierie urbaine et environnementale. Nous considérerons ce moment particulier et méconnu dans la chaine de l’aménagement, entre décision des élus dans la sphère politique et mise en œuvre par les services de la collectivité dans la sphère technique, comme une cristallisation des jeux d’acteurs, des représentations hétérogènes du développement durable et des influences des parties prenantes extérieures.Nous étudierons notamment les documents d’appels d’offres constituant un « point de passage obligé » (au sens de la sociologie de la traduction) pour l’ensemble des acteurs participant à la réalisation des projets d’aménagement durable. Ils pourront alors nous permettre de remonter les « chaînes de traduction » de la durabilité, dans lesquelles chacun des acteurs traduit ses propres intérêts dans ceux des autres.


  • Pas de résumé disponible.