La détermination sociale du femicide/feminicide des femmes enceintes : le cas du Brésil, de la Colombie, du Mexique et du Guatemala pendant les années 2005 à 2010.

par Alejandra Bello urrego

Projet de thèse en Sciences politiques

Sous la direction de Elsa Dorlin.

Thèses en préparation à Paris 8 , dans le cadre de ED Pratiques et théories du sens , en partenariat avec CRESPPA - Equipe Lab Top (equipe de recherche) depuis le 04-12-2012 .


  • Résumé

    Mon approche s’alimente des postures épistémologiques du black féminism, du féminisme du tiers monde étasunien, du tournant décoloniale, des féminismes antiracistes latino-américaines ainsi comme de la perspectif épistémologique andine (aymara et quechua) connue comme la science du tissu. Mon travail dialogue également avec les études postcoloniales sur la médecine et l’historien des émotions. En accord avec les approches héritiers du tournant decolonial et des féminismes antiracistes latino-américaines la modernité et la colonialité sont un seule processus historique qui construisse une logique globale du pouvoir. Cette logique constitue un repère historique global commun á toutes les sociétés issues des processus de colonisation, soit en tant que métropoles soit en tant que colonies. Dans cette logique l’expression globale et locale de la modernité ont une relation de codependante ce qui implique que les mécanismes du pouvoir global sont saisissables á travers de son expression locale. Dans ce sens-là mon sujet de thèse n’est pas une réalité enfermée dans les frontières de la Colombie mais les dynamiques globales qui les transcende et qui construisent le monde moderne. Les médecins colombiens ont eu une place subalterne dans l’intellectualité impériale globale en raison de leur place dans la géopolitique globale et latino-américaine. Pour cette raison ils ont été stratégiquement soumis intellectuellement aux épicentres impériaux de construction de Vérité médicale (d’abord l’Espagne, puis la France et finalement les Etats-Unis). Cela afin de maintenir leurs propres privilèges coloniaux, en tant que membres de l’intellectualité criolla, dérivés de la naturalisation de cette Vérité dans le contexte nationale. Cette recherche cherche á prouver comment cette soumission á été déterminant dans la consolidation du pouvoir moderne et ses institution en Colombie. La médecine moderne est abordée dans son dimension de mécanisme impérial de naturalisation du pouvoir et de mécanisme de naturalisation de l’économie coloniale de cruauté qui sous-tend la modernité. C’est á travers des archives médicaux, des entretiens aux médecins et des sources secondaires que ce travail cherche á saisir les dynamiques impériales globales dans l’expression locale de l’institution médicale moderne.


  • Pas de résumé disponible.