L’évolution du lexique dans les romans de San-Antonio durant les 50 ans de la publication de son œuvre

par Walid Dekdouk

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-François Sablayrolles.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) depuis le 11-12-2012 .


  • Résumé

    RESUME DE LA THESE EN FRANÇAIS Notre thèse concerne la question d’évolution du lexique dans l’œuvre de San-Antonio où nous allons tenter de comprendre dans quelle langue écrivait l’auteur à travers l’analyse des différents composants de son lexique (argot, lexique familier et création lexicale) et les usages qu’il en fait au fil du temps. Nous allons voir aussi comment il a pu mettre en place sa machine créatrice, si c’était de manière directe depuis les premiers romans ou plutôt progressivement avec la diversification des moyens de la création lexicale. Nous serons amenés également à repérer les procédés néologiques les plus productifs dans le texte san-antonien ainsi que les éventuelles particularités de cette activité néologique. Reste à définir le rôle que l’auteur a voulu faire jouer aux néologismes qu’il a créés pendant 50 ans. À l’issue de notre recherche, nous espérons donner une idée claire de la langue de San-Antonio et de l’évolution globale de son lexique durant la deuxième moitié du 20e siècle. Cela pourrait nous permettre de corriger certaines idées reçues concernant l’auteur et son écriture, et d’en savoir davantage

  • Titre traduit

    The evolution of the lexicon in the novels of San-Antonio during the 50 years of the publication of his work


  • Résumé

    Our thesis is about the evolution of the lexicon in the work of San Antonio where we will try to understand in what language the author wrote through the analysis of the different components of his lexicon (slang, familiar lexicon and lexical creation) and the uses it makes over time. We will also see how he was able to set up his creative machine, if it was directly from the first novels or rather gradually with the diversification of the means of lexical creation. We will also be led to identify the most productive neologic processes in the San-Antonian text as well as the possible peculiarities of this neologic activity. It remains to define the role that the author wanted to play the neologisms he created for 50 years. At the end of our research, we hope to give a clear idea of the language of San Antonio and the global evolution of its lexicon during the second half of the 20th century. This could allow us to correct some misconceptions about the author and his writing, and to find out more.