Espaces, mythes et récits de la conquête du Nouveau Monde dans la trilogie de William Ospina : ursúa (2005), El País de la Canela (2008) et La serpiente sin ojos (2012).

par Cédric Jugé

Projet de thèse en Langues et littératures romanes : espagnol, italien, portugais, autres langues

Sous la direction de Jean-Marie Lassus.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de ALL - Arts, Lettres et Langues (Nantes) depuis le 25-10-2013 .


  • Résumé

    Plutôt considéré comme poète et essayiste, le colombien William Ospina a cependant publié trois romans de 2005 à 2012 : Ursua (2005), El Pais de la Canela (2008) et La Serpiente sin ojos (2012), formant ainsi la trilogie que certains nomment parfois "La trilogie amazonienne". Ces romans peuvent être considérés comme issus du nouveau roman historique latino-américain, et plus précisément ils peuvent être classés parmi les romans du "Conquistador" ou de la "Conquête"...


  • Pas de résumé disponible.