La négociation des accords commerciaux régionaux et l'intégration régionale en Afrique centrale : une analyse des déterminants des rapports de force

par Jacob KOTCHO BONGKWAHA

Thèse de doctorat en Economie et sociétés

Sous la direction de Jean-François Huchet et de Claude-Ernest Kiamba.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité en cotutelle avec l'Université catholique d'Afrique centrale , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Le contexte des relations commerciales internationales est marqué, depuis 1995, par une multiplication des processus de négociation et de renégociation des Accords Commerciaux aussi bien au niveau multilatéral, plurilatéral (y compris les arrangements régionaux) que bilatéral. La plupart des Accords Commerciaux Régionaux (ACR) en vigueur dans le monde sont les produits de processus de négociation qui mettent ensemble les pays de niveaux de développement différents. La présente étude identifie et analyse les facteurs qui influencent aussi bien le déroulement que l’issue des négociations des ACR dans un contexte asymétrique, entre les partenaires engagés dans des processus d’intégration régionale. Elle se concentre sur les conditions et les modalités dans lesquelles les acteurs du système interagissent pour produire des règles et des normes qui vont régir leurs relations commerciales. L’analyse place en son centre la question du pouvoir des acteurs et son utilisation dans un système politique. Plus précisément, elle vise à mettre en exergue les facteurs qui déterminent les rapports de pouvoir dans le système politique qu’est le processus de négociation et à analyser les mécanismes d’influence de ces facteurs sur le déroulement et l’issue du processus. L’étude conclu que les rapports de force dans la négociation d’un ACR au sein d’une configuration asymétrique, se déterminent et s’expliquent par un ensemble de facteurs d’ordre socio-anthropologiques, économiques, politique, géographiques et historiques. Ces facteurs peuvent être résumés par cinq concepts qui sont : la force, la dépendance, la cohérence, la stratégie et la tactique. Ils se déploient dans une dynamique et un environnement cryptés, impulsés par les puissances qui gouvernent les relations économiques et commerciales internationales, et ils sont promus par les institutions mises en place à cet effet. Enfin, les résultats de leur utilisation sur le pouvoir des acteurs sont imprévisibles à priori.

  • Titre traduit

    The negotiation of Regional Trade Agreements and regional integration in Central Africa. An analysis of the determinants of power relation


  • Résumé

    The context of international trade relations is marked since 1995 by a multiplication of the negotiation and renegotiation processes of trade agreements both at the multilateral, plurilateral (including regional arrangements) and bilateral levels. Most of Regional Trade Agreements (RTAs) in force in the world are the products of negotiations that bring together countries of different levels of development. This study identifies and analyzes the factors that influence both the progress and the outcome of RTAs negotiations in an asymmetric context between partners involved in regional integration process. It focuses on the conditions and modalities in which the actors of the system interact to produce rules and standards that will govern their trade relations. The analysis places at its center the question of power and its use by the actors in a political system. Specifically, it aims to highlight the factors that determine the balance of power in the negotiation process seen as a political system, and to analyze the mechanisms of influence of these factors on the course and outcome of the process. The study conclude that the balance of power in the negotiation of an RTA in an asymmetrical configuration, is determined and can be explained by a set of factors from socio-anthropological, economic, political, geographical and historical order. These factors can be summarized by five concepts which are: strength, dependence, consistency, strategy and tactics. They unfold in a dynamic and encrypted environment-driven powers that govern international economic and trade relations, and they are promoted by the institutions established for this purpose. Finally, the results of their use on the power of actors are unpredictable a priori