Testing the Nation : healthcare policy and innovation in diagnostics for infectious diseases in Brazil

par Koichi Kameda de Figueiredo Carvalho

Projet de thèse en Santé, populations et politiques sociales

Sous la direction de Maurice Cassier et de Marilena Villela Corrêa.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 19-02-2014 .

  • Titre traduit

    Tester la Nation : politiques de santé et l'innovation technologique pour le diagnostic des maladies infectieuses au Brésil


  • Résumé

    Le diagnostic in vitro (DIV) est un segment des biotechnologies de santé pour lequel les principaux acteurs se situent dans les pays développés. Parallèlement, le paysage actuel a contraint les compagnies multinationales à transformer leur modèle économique, tout en obligeant les pays non-occidentaux à devenir de nouveaux marchés et des lieux où de nouveaux savoirs et technologies pourraient être produits. Non seulement le Brésil est un marché important en ce qui concerne les produits de santé, mais il possède aussi une longue histoire en matière de fabrication de produits biologiques et pharmaceutiques. Dans ce contexte que les acteurs brésiliens se sont engagés dans production de DIV pour les maladies infectieuses. Ces initiatives articulent la santé publique et les politiques économiques industrielles, soit l’approche qui a été privilégiée dans le cadre du courant néo-développementaliste (neo-desenvolvimentismo) prôné de 2003 à 2016 dans ce pays. Cette thèse a pour objectif d’éclairer le travail des acteurs qui ont organisé la production et l’innovation de DIV dans un monde en mouvement, et dont le positionnement se situe au croisement de questions relevant de la santé publique, de l’autonomie technologique et de l’économie nationale brésilienne. Cette recherche se fonde sur un travail de terrain conduit entre 2014 et 2017, qui inclut des stages dans deux laboratoires rattachés à la fondation Oswaldo Cruz, ainsi que des entretiens avec de nombreux acteurs impliqués dans la production de ces tests diagnostics nationaux.


  • Résumé

    In vitro diagnostics (IVD) is a segment of the health biotechnology industry for which the major players are situated in developed countries. At the same time, the contemporary landscape has compelled multinational companies to transform their business models and non-Western countries to become both new markets and places where new knowledge and technology can be produced. Not only is Brazil an important market for healthcare products, but it also has a long-standing history of producing pharmaceutical and biological innovations. It is in this context that Brazilian actors have engaged in the manufacturing of IVD for infectious diseases. These initiatives articulate public health and industrial economy policies, a preferred approach of the new developmentalism (neo-desenvolvimentismo) that prevailed in the country from 2003 to 2016. This thesis aims to shed light on how these actors organize IVD production and innovation in such a changing world, and at the crossroads of public health, technological autonomy and the national economy in Brazil. The research draws on fieldwork conducted between 2014 and 2017, which involved internships in two biotechnology laboratories linked to the Oswaldo Cruz Foundation, and on interviews with the various actors involved in the initiatives to produce national diagnostic tests.