Capacités d’innovation et développement économique en Algérie : une approche comparative

par Mounir Amdaoud

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Benjamin Coriat et de Egidio luis Miotti.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Centre d'Économie de l'Université Paris-Nord Université Paris 13 (laboratoire) depuis le 18-01-2013 .


  • Résumé

    L’objet de cette thèse est d’analyser le rôle des capacités de production de connaissances technologiques dans le développement économique dans les pays riches en ressources naturelles et plus particulièrement dans le cas de l'économie algérienne. L'objectif est de tenter de comprendre les raisons de blocage de la dynamique d'innovation et d’apprentissage en Algérie. La thèse est organisée en trois parties. La première partie revisite le lien entre les ressources naturelles et le développement à la lumière des développements récents dans la théorie moderne de l'innovation et des travaux sur les institutions. La seconde partie présente les résultats de l'analyse statistique et économétrique des déterminants de l'innovation et de leurs effets sur la performance de l'industrie algérienne et dans celle des pays de comparaison (Chili, Colombie, Équateur, Kazakhstan, Mexique, Nigéria, Venezuela). La troisième et dernière partie examine les obstacles à l'activité d'innovation dans les entreprises industrielles algériennes et celles des pays de la comparaison. L'analyse permet, à travers une approche en termes de systèmes d'innovation, d'une part, de mieux saisir le processus et les interventions des acteurs à l’origine du progrès technique et, d’autre part, d’éclairer les stratégies de développement économique des pays riches en ressources naturelles. Dans un second temps, l'étude met en lumière les différentes conditions économiques qui déterminent l'activité d'innovation et celles qui rendent son succès difficile et incertain.

  • Titre traduit

    Innovation capacities and economic development in Algeria : a comparative approach


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to analyze the role of technological knowledge production capacities in economic development in countries rich in natural resources and more particularly in the case of the algerian economy. The objective is to try to understand the reasons of blocking the dynamics of innovation and learning in Algeria. The thesis is organized in three parts. The first part revisits the link between natural resources and development in the light of recent developments in modern theory of innovation and work on institutions. The second part presents the results of the statistical and econometric analysis of the determinants of innovation and their effects on the performance of the algerian industry and those of the countries of comparison (Chile, Colombia, Ecuador, Kazakhstan, Mexico, Nigeria, Venezuela). The third and last part examines the obstacles to innovation activity in algerian industrial firms and those in the comparison countries. The analysis allows, through an approach in terms of innovation systems, on the one hand to better understand the process and the interventions of the actors responsible of technical progress, and on the other hand to shed light on the strategies Economic development of countries rich in natural resources. In a second step, the study points out the different economic conditions that determine the activity of innovation and those that make its success difficult and uncertain.