Résister à la servitude : interrogations cliniques sous-titre : à partir de l’Étude du Discours de la servitude volontaire d’Etienne de la Boétie.

par Evelyne Barsamian

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Anne Bourgain et de Jean claude Ternaux.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Érasme (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis) , en partenariat avec Université Paris 13 (établissement de préparation) depuis le 13-02-2013 .


  • Résumé

    Ce travail s'appuie principalement sur le texte d’Etienne de La Boétie, étudié dans son arrière-plan humaniste et socioculturel brossé à grands traits. Qu’est-ce qui inscrit le texte dans son époque et qu’est-ce qui la transcende ? Quels sont les ressorts de la servitude : sont-ils inscrits dans le psychisme de l’humain et comment s’articulent-ils au niveau individuel et collectif ? La forme textuelle répond-elle à des canons académiques ou bien fait-elle signe d’un affranchissement de ces règles, premier pas vers la libération du sujet ? Les solutions présentées par La Boétie sont-elles efficientes pour son époque et jusqu’à nos jours ou bien la servitude est-elle constitutive du sujet lui-même ? La théorie psychanalytique présente-t-elle une alternative libératrice que la cure peut mettre en oeuvre ? Autant de questions auxquelles cette thèse qui croise littérature et psychanalyse tente de répondre.


  • Résumé

    This work is based mainly on Etienne de La Boétie’s text, studied, in broad outline, from a humanist and socio cultural standpoint .To what extend is the text a reflection of the time when it was written and to what extend does it transcend it? What motivates servitude: is it part and parcel of the psyche of the human mind? And how does it link up with the individual and collective levels? Does the layout of the text answer the academic canons or does it show signs of liberation from these rules, first step towards the liberation of the subject? Were the solutions put forward by La Boétie efficient from his time till nowadays? Are they still efficient today or is servitude a component of the subject himself? Does the psychoanalytic theory offer a liberating alternative that the cure can implement? So many questions this thesis which intertwines literature and psychoanalysis tries to answer.